Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : Les écoles de Metz seront ouvertes assure le maire

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Le maire de Metz Dominique Gros assure que toutes les écoles seront ouvertes le mardi 12 mai, date de rentrée pour les élèves du primaire. Sur les temps périscolaires et en cas d'absence de l'enseignant, la mairie dit pouvoir accueillir environ 500 enfants.

Le maire de Metz Dominique Gros en conférence de presse dans le cadre des élections européennes avec Charlotte Picard et Raphael Pitti, de la liste PS-Place Publique
Le maire de Metz Dominique Gros en conférence de presse dans le cadre des élections européennes avec Charlotte Picard et Raphael Pitti, de la liste PS-Place Publique © Radio France - Cécile Soulé

Le 11 mai approche et dans la foulée le 12, date de rentrée des élèves de primaire. Pour rappel, le ministère de l’Éducation nationale laisse une marge de manœuvre aux maires et aux directeurs d'école dans l'organisation de cette rentrée. Concrètement, chaque école peut proposer son propre plan de rentrée. Le maire PS de Metz Dominique Gros a présenté le dispositif pour l'instant mis en place dans les 68 écoles publiques messines.

Toutes les écoles ouvertes

Le maire a été clair là-dessus, il ouvrira toutes les écoles de la ville. "Les 68 écoles publiques seront prêtes, avec du gel, des masques de secours, du savon, des essuie-main, tout ce qui est nécessaire aux gestes sanitaires" explique Dominique Gros. Interrogé sur la position de certains maires, comme ceux d'Hayange et de Moyeuvre-Grande, qui envisagent de ne pas ouvrir leurs écoles, le maire de Metz a répondu : "Les enfants sans école c'est grave, et c'est singulièrement grave pour les enfants qui ne peuvent pas suivre. Je suis certain qu'un certain type de population - dont j'aurais fait partie socialement parlant - auraient pu s'en sortir sans la réouverte des écoles. Mais des enfants issus des quartiers politique de la ville, de familles défavorisées, des enfants d'étrangers, d'émigrés, de demandeurs d'asile, s'ils n'ont pas d'école, pour eux c'est catastrophique." 

Un service d'accueil périscolaire 

Ne connaissant pas encore le nombre d'enseignants qui répondront présents, la ville de Metz s'est organisée afin de répondre au mieux aux besoins. Les services pourront assurer 10 à 12 SMA (Services minimum d'accueil) en cas d'absences d'enseignants. "En toute hypothèse" dit-elle, "sur les temps périscolaires et SMA, la ville pourra accueillir environ 500 enfants". D'autre part, les 23 cantines fonctionneront indique le maire.

Des bons alimentaires pour les familles en grande difficulté

Autre annonce cette fois à destination des familles les plus modestes. La ville de Metz va leur envoyer un bon d'achat d'une valeur de 100 euros afin de pouvoir faire leurs courses alimentaires. Ces bons seront valables dans 113 enseignes dont les supermarchés et les petits commerces. Ils seront envoyés par voie postale aux familles des enfants inscrits dans les écoles messines, soit 1 276 familles et 1 882 enfants. Une aide qui coûtera donc un peu plus de 180 000 euros à la mairie.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess