Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : les maires de la majorité du Grand Nancy demandent à l'Education nationale des précisions

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Ils demandent des informations précises et rapides pour la réouverture des écoles à partir du 11 mai. Les 14 maires de la majorité à la métropole du Grand Nancy adressent une lettre au ministre de l'éducation Jean-Michel Blanquer. Ils demandent la suspension des mesures de carte scolaire.

Porte de l'école Boudonville à Nancy
Porte de l'école Boudonville à Nancy © Radio France - Thierry colin

Le 11 mai, c'est demain. C'est en substance ce qu'écrivent les 14 maires de la majorité du Grand Nancy, dont le maire de Nancy, Laurent Hénart, dans un courrier transmis au ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer. Des élus qui demandent des informations "précises et rapides" concernant la sortie du confinement dans le premier degré prévue à partir du 11 mai prochain.

Le travail a commencé sur le plan logistique

Dans un communiqué, ces maires disent avoir engagé les opérations logistiques pour rouvrir avec notamment la désinfection des locaux et la constitution de stocks de masques et de gels pour le personnel. Mais ils réclament un cadre précis "pour l'organisation de la vie scolaire sous une forme encore inédite". Quels effectifs ? Quelle organisation du temps dans la journée ? Compatibilité avec les emplois du temps des parents ? Toutes ces questions sont posées par les maires.

Des maires qui demandent aussi une suspension des mesures de carte scolaire. Ils estiment que "l'épidémie peut influer sur les prévisions d'effectifs" mais aussi que "l'annonce de fermetures de classe peut être perçue comme un repli de l'Etat au moment où la population a le plus besoin de lui".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess