Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Découvrez l'uniforme du futur SNU, le service national universel

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

À deux mois du début de la phase de test du service national universel, le gouvernement a dévoilé ce jeudi la tenue officielle que porteront les jeunes volontaires du SNU. Elle n'est pas sans rappeler l'uniforme de la police.

Quentin, l'un des jeunes volontaires, dans la tenue officielle du service national universel.
Quentin, l'un des jeunes volontaires, dans la tenue officielle du service national universel. © Radio France - Nicolas Olivier

Un polo blanc, et un ensemble pantalon-blouson-casquette de couleur bleu nuit, avec logo tricolore sur le cœur. C'est la tenue spéciale que porteront dès la mi-juin les 2.000 premiers volontaires durant leur service national universel. Elle a été choisie par un jury parmi les propositions de treize lycées professionnels.  "Je trouve qu'il est très ressemblant avec l'uniforme de la police, c'est quasiment le même bleu. On a trouvé ça assez drôle" sourit Quentin Moreau (15 ans), l'ambassadeur des volontaires du Val d'Oise, l'un des treize départements pilotes.

"Jeunesse très attachée à l'uniforme"

Le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse insiste surtout sur le fait de fédérer ces jeunes autour d'une tenue commune. Pour Gabriel Attal, cette tenue "renvoie peut-être à certains corps en uniforme, pourquoi pas ? Contrairement à ce que certains imaginent, on a une jeunesse qui est très attachée à l'uniforme, aux valeurs et aux symboles de la République. Avec les drames et les attentats de ces dernières années, ces jeunes ont vu le déploiement des corps en uniforme pour protéger les Français, donc je pense que c'est un motif d'attachement pour eux".

Tout sourire, Lucie Blandin, lycéenne de Sedan (Ardennes), juge cette tenue "assez large et très confortable. Malgré les critiques, nous on aime bien la casquette, la veste, le polo... ça nous plait".

"Il est très ressemblant avec l'uniforme de la police" estime Quentin, 15 ans.
"Il est très ressemblant avec l'uniforme de la police" estime Quentin, 15 ans. © Radio France - Nicolas Olivier

Première formation en juin

La phase de test consistera dans chacun des treize départements en une formation de deux semaines (du 16 au 28 juin) en hébergement collectif, encadrée par des militaires et des éducateurs. Les jeunes seront formés aux gestes qui sauvent et aux réactions à adopter en cas d'attentat ou de catastrophe, mais aussi à l'auto-défense. Ils recevront également des modules concernant l'environnement, la citoyenneté et les valeurs de la République. La session se terminera par un exercice grandeur nature simulant une situation de crise.

Obligatoire à terme

Ces tous premiers volontaires devront effectuer la suite de leur SNU entre juillet 2019 et juin 2020 en participant à une mission d'intérêt général dans une association ou une collectivité locale.

Promesse de campagne d'Emmanuel Macron, le service national universel est censé devenir obligatoire d'ici 2022 ou 2023 pour tous les jeunes de 16 ans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess