Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Éducation

Découvrir les métiers de la marine enseignés à Fécamp

mercredi 13 mars 2019 à 14:00 Par Émilie Dez, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

A l'occasion de la semaine de l'emploi maritime, le lycée maritime Anita Conti de Fécamp (Seine-Maritime) a organisé ce samedi une journée portes ouvertes pour que les jeunes puissent découvrir les différents métiers en lien avec la mer.

Portes-ouvertes au lycée maritime de Fécamp.
Portes-ouvertes au lycée maritime de Fécamp. © Radio France - Emilie Dez

Fécamp, France

Dans le cadre de la semaine de l'emploi maritime, le lycée maritime de Fécamp en Seine-Maritime a ouvert ses portes ce samedi 9 mars 2019 . L'idée était de faire découvrir aux jeunes les métiers et les formations proposées par l'établissement,  mais les futurs apprentis ne se sont pas bousculés. Il faut dire que le secteur maritime peine à recruter, et pourtant il offre près de 900 métiers différents : du capitaine de voilier, au mécanicien en passant par le matelot.  

Un secteur où le chômage est rare. 

Selon le directeur du lycée maritime de Fécamp, Christophe Molin, "Après un an de formation, la moitié des élèves sont au travail, les autres en poursuite d'études". Le secteur maritime est un donc un secteur porteur, qui recrute et qui offre des salaires intéressants. Le revenu moyen brut varie de 1.500 euros par mois pour un matelot débutant à 7.000 euros par mois pour un capitaine (sur les plus gros navires). Et les nouvelles technologies font désormais partie intégrante des métiers de la mer, qu'il s'agisse des outils de navigation ou d'aide à la pêche. De quoi attirer un peu plus les jeunes, férus de numérique.