Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Delle : les CM2 veulent retrouver leur maître

vendredi 2 mars 2018 à 21:16 Par Nicolas Wilhelm, France Bleu Belfort-Montbéliard

Ils réclament le retour de leur maître en arrêt maladie après une plainte d'une élève pour coups et blessures. Les CM2 de l'école des Marronniers à Delle accompagné d'une vingtaine de parents se sont mobilisés ce vendredi devant leur établissement.

Les CM2 de l’école des Marronniers réunis ce vendredi pour demander le retour de leur instituteur
Les CM2 de l’école des Marronniers réunis ce vendredi pour demander le retour de leur instituteur © Radio France - Nicolas Wilhelm

Delle, France

Une cinquantaine de personnes est venue demander ce vendredi matin le retour de l'instituteur des CM2. Il est en arrêt maladie depuis la rentrée du lundi 26 février. En une semaine, les élèves qui n’ont pas eu classe le jour de la rentrée ont depuis eu trois remplaçants. « On change très souvent de remplaçant. Ce qu’on veut c’est que le maître revienne nous faire cours car on n’est pas plus dans le même mode de travail. On change à chaque fois de programme. On aimerait au moins un remplaçant fixe. Mais l’idéal c’est que le maître revienne il nous manque ! » explique les enfants déboussolés. Ils se sont rassemblés en chasubles fluorescentes sur le dos avec des affiches significatives sur le ventre comme « revenez maîtres ! » ou encore « on vous soutient Mr Didier". 

Un coup de cahier derrière la tête provoque une griffure…dans le cou  

L'instituteur est en arrêt maladie depuis lundi : un parent d'élève a porté plainte contre lui, il aurait frappé sa fille avec un cahier derrière la tête. « Il lui a mis une petite tape de cahier derrière la tête pour lui est ce que tu écoutes ce que je dis. Et plus tard elle est revenue avec une griffure en bas du cou. On ne comprend pas » s’interrogent certains élèves pour qui la situation ne peut plus durer. 

Inquiétudes pour préparer l'entrée au collège

Cette absence et cette situation ubuesque ne permettent pas aux enfants de bien préparer l’entrée en collège dans quelques mois. « Ce maître les préparait bien au collège au niveau de devoirs et de l’organisation. Du coup, les enfants sont perdus » indique Rosalie, mère d’un élève de CM2. « C’est une étape capitale pour nous le CM2 car la rentrée prochaine, c’est le collège » s’inquiète Ryan, délégué de classe. 

La Direction Académique n’a pas fait son travail – Caroline, porte-parole des parents d’élèves

Les parents d’élèves sont très remontés contre la direction académique du Territoire de Belfort. « Nous sommes venus soutenir l’enseignant pour qu’il puisse reprendre le travail dans de bonnes conditions. Les enfants adorent leur professeur. Ils veulent le revoir » explique Caroline Dubier, porte-parole des parents d'élèves. Elle met directement en cause les instances éducatives. « Quelqu’un a voulu se plaindre et personne n’est venu soutenir l’école et le professeur et on se retrouve dans une situation délirante. La direction académique n’a pas fait son travail alors qu’il suffisait d’instaurer un dialogue tout de suite » appuie cette maman. 

Des élèves en grève devant leur école, pas banal  - Radio France
Des élèves en grève devant leur école, pas banal © Radio France - Nicolas Wilhelm

De son côté, la Direction Académique s’engage à nommer un enseignant fixe à partir du lundi 5 mars en attendant le retour du professeur titulaire. Une réunion avec les parents d'élèves est prévue le 12 mars

Autre conséquence de ce dossier, le professeur absent devait accompagner les enfants en voyage scolaire à Londres. Il a finalement été annulé.