Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Des collégiens sarthois veulent envoyer un message sur la planète Mars

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Maine

Trente secondes de son, entre conquête spatiale et urgence écologique, enregistrées par Kérian, un élève de 6e du collège d'Ancinnes, dans le nord de la Sarthe. Ce message, en français, pourrait atterrir sur la planète rouge.

Jérémy Clabaux, à gauche, fédère ses élèves autour de projets à la conquête de l'espace. Derrière eux, la reproduction d'une partie de la station spatiale internationale.
Jérémy Clabaux, à gauche, fédère ses élèves autour de projets à la conquête de l'espace. Derrière eux, la reproduction d'une partie de la station spatiale internationale. © Radio France - Clémentine Sabrié

Ancinnes, France

"Arrêtons de polluer ! Unissons nos forces pour une belle planète bleue et ne pas avoir la honte en comparaison avec Mars. Alors ? Prêt ? Destination Mars !", s'exclame Kérian, en 6e, à la fin de l'enregistrement. Il a été sélectionné parmi vingt autres collégiens du collège Normandie-Maine, d'Ancinnes. 

Son professeur de technologie, Jérémy Clabaux, l'a choisi, car il voulait un message engagé et porteur d'espoir. "Si on veut aller sur Mars, faut essayer de moins polluer, de pas se battre avec tout le monde, parce qu'autrement on n'aura plus assez d'argent ou plus assez de monde pour réussir à aller sur Mars", explique Kérian. La dimension écologique de son discours a plu à tous ses camarades.

Dans l'espace, avec le rover ExoMars

Le son concourt donc face à plus de 500 autres enregistrements. Il comptabilise 155 voix, contre plus de 7000 pour le premier. Les votes sont arrêtés depuis le 20 avril, mais le verdict n'est pas encore tombé. Les sons doivent respectées des règles strictes : ils doivent être originaux et ne pas copier des idées trouvées sur internet, par exemple.

S'il est choisi, le son de Kérian pourrait partir vers la planète rouge dès 2021, à bord du rover ExoMars. L'expédition vise à observer les orages sur Mars. Quant au message, il sera renvoyé sur Terre pour vérifier que la transmission se passe bien.