Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Des collégiens de Sommières à l'ONU pour témoigner de leur combat contre le harcèlement

jeudi 11 avril 2019 à 19:04 Par Sylvie Duchesne, France Bleu Gard Lozère et France Bleu

15 élèves de 4e et de 3e du collège Gaston Doumergue de Sommières (Gard) seront jeudi 18 avril à l'ONU à Genève pour présenter le dispositif qu'ils ont mis en place dans leur établissement pour lutter contre le harcèlement. Un dispositif unique en France.

Jacky Pamart et Elodie Lacan encadrent les élèves qui iront à Genève
Jacky Pamart et Elodie Lacan encadrent les élèves qui iront à Genève © Radio France - Sylvie Duchesne

Sommières, France

Au départ de cette aventure, 10 élèves du collège Gaston Doumergue de Sommières, victimes ou témoins de harcèlement. Parce qu'ils ne veulent plus laisser faire, ils créent il y a deux ans, l'association UCH (Union contre le harcèlement) pour aider leurs camarades à sortir de l'isolement. Ils en parlent à une surveillante puis à la Conseillère Principale d'Education, tout de suite partante. Pour les former à recueillir la parole des victimes, elle fait appel à l'ONG Campus Education. Ils sont aujourd'hui quinze médiateurs à intervenir régulièrement dans la cour de récréation.

A l'origine de cette aventure, une dizaine d'élèves

La cour de récré délimitée en plusieurs "zones" en fonction de l'activité 

Dans ce collège de 900 élèves, les récréations, c'étaient souvent compliqué. Les médiateurs ont souhaité que 4 "zones" soient créées pour permettre à chacun de choisir son activité, sans gêner les autres. Elles sont symbolisées par des panneaux de différentes couleurs. Bleu pour la zone calme, jaune pour courir et jouer, violette pour faire du sport et verte où on peut jardiner. Elodie Lacan, la CPE reconnait que depuis, le climat s'est apaisé. Ce système permet également de mieux repérer les élèves isolés et de les aider. 

Elodie Lacan, la CPE du collège Gaston Doumergue

Un dispositif unique en son genre en France

C'est l'ONG Campus Education qui travaille avec l'ONU qui est à l'origine du déplacement à Genève. Jacky Pamart son représentant en est convaincu : " les enfants sont extrêmement inventifs, créatifs, ils ont une empathie qui est extrêmement forte parce qu'ils vivent ces situations là. Il faut montrer que les élèves prennent les choses en main et qu'il faut leur faire confiance." 

"Il faut faire confiance aux enfants"

Jeudi 18 avril, les quinze médiateurs auront 5 heures pour convaincre les représentants des différents Etats membres de l'ONU du bien-fondé de leur démarche. Ils recevront également à cette occasion le Prix pour l'éducation à la paix. 

Le collège Gaston Doumergue de Sommières accueille 900 élèves - Radio France
Le collège Gaston Doumergue de Sommières accueille 900 élèves © Radio France - Sylvie Duchesne
La zone bleue pour passer la récré dans le calme - Radio France
La zone bleue pour passer la récré dans le calme © Radio France - Sylvie Duchesne