Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

Des dictionnaires pour les élèves de Vienne qui vont entrer au collège

-
Par , France Bleu Isère
Vienne, France

Ils vont entrer au collège à la rentrée de septembre. Pour marquer l'événement, la ville de Vienne a décidé d'offrir un Petit Larousse illustré à chaque élève qui termine son année de CM2.

450 exemplaires du Petit Larousse illustré remis aux élèves de la ville
450 exemplaires du Petit Larousse illustré remis aux élèves de la ville © Radio France - Jacky Page

Ce sont 450 dictionnaires que les petits viennois emmèneront cette année pour leur entrée en Sixième. Un cadeau de la ville, qui espère ainsi « aiguiser leur curiosité et leur envie d'apprendre. » C’est Levon Sakounts, adjoint à l’Education, qui ce matin du 27 juin, remet leurs exemplaires du Petit Larousse illustré aux élèves de CM2 de l’école Pierre et Marie Curie, dans un quartier populaire.

Les enfants tout excités ouvrent et commentent leurs livres dans un joyeux chahut. Tant que c’est pour la bonne cause, Simon Caillaux, l’instituteur, laisse passer l’orage « On ne doit pas leur offrir des livres souvent. Alors ils sautent dans tous les sens. J’espère qu’ils vont en prendre soin et s’en servir plutôt que de jouer avec ».

"Je regarde sur Google"

En CM2, beaucoup sont déjà familiarisés avec les dictionnaires, mais pas tous. Certains en ont déjà plusieurs, donnés par des grands frères, des tantes. D’autres, comme Emma, revendiquent n’en avoir jamais utilisé. « Quand j’ai besoin de savoir un mot, je regarde sur Google ». A l’ère d’internet, est-il vraiment utile de disposer d’un tel ouvrage ? Levon Sakounts croit encore aux vertus du bon vieux dictionnaire papier : « C’est vrai que le numérique prend beaucoup de place. Mais c’est bien qu’un enfant qui entre au collège sache se servir d’un dictionnaire. Demain, quelque part, un enfant qui ne saurait faire que par l’informatique, je pense qu’il lui manquerait une information ».

Choix de la station

À venir dansDanssecondess