Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des enseignants jettent des manuels scolaires à travers les grilles de la préfecture du Gard

-
Par , France Bleu Gard Lozère

À Nîmes, des enseignants ont décidé de jeter des manuels scolaires et des calculatrices obsolètes dans la cour de la préfecture du Gard. Une cinquantaine d’opposants à la réforme des retraites se sont rassemblés pour une action dite symbolique.

Nouvelle manifestation contre la réforme des retraites ce mercredi 22 janvier à Nîmes. Une cinquantaine de personnes, des enseignants, des gilets jaunes ou encore des syndicalistes sont venus jeter des manuels scolaires obsolètes ainsi que des calculatrices ou encore une imprimante. Une action dite symbolique de la part de ces enseignants qui se disent démunis. 

Des manuels scolaires et des calculatrices obsolètes

Les enseignants présents devant la Préfecture du Gard à Nîmes ont jeté leurs outils de travail. Un geste fort pour certains enseignants comme Sabine, professeur d'espagnol au Lycée-Philippe Lamour : "Ça peut choquer de nous voir jeter des livres et je ne dis pas que pour un prof, jeter un livre, ce n'est pas violent. Mais la violence appelle à la violence et le gouvernement change les programmes sans nous avertir, sans nous concerter. Ça fait mal au cœur de jeter ces manuels scolaires et ces calculettes obsolètes mais là moi j'ai l'impression d'être obsolète à presque 51 ans." 

Une action faite aussi pour le bien de leurs élèves, explique Sophie enseignante en mathématique : "Il y a des réformes régulièrement donc ils nous restent beaucoup de manuels. Tous les élèves doivent changer de calculatrices. C'est donc une action très symbolique pour montrer tous ces manuels obsolètes." Une action très symbolique pour ces enseignants et autres manifestants. 

Thomas, est enseignant et représentant FSU dans le collège les Oliviers à Nîmes, il veut poursuivre ce type d'actions pour montrer les difficultés de son métier : "On ne peut plus faire notre travail correctement. Et nous ne sommes pas les seuls, il y a aussi les hospitaliers. Dans l'éducation, on est attaqué par des réformes, des coupes budgétaires. On manque de formation et d'effectifs." Des enseignants qui pour certains refusent d'ailleurs de donner des sujets du baccalauréat, un autre moyen selon eux de se faire entendre par le gouvernement pour faire retirer la réforme des retraites. Au Lycée Philippe-Lamour, par exemple, il n'y a pas eu d'épreuves de langues vivantes, d'histoire ni de mathématiques cette semaine. Ces épreuves sont reportées à début février par la direction de l'établissement. 

Des manuels scolaires et des calculatrices à la Préfecture du Gard à Nîmes - Radio France
Des manuels scolaires et des calculatrices à la Préfecture du Gard à Nîmes © Radio France - Romane Porcon
Des anciens manuels scolaires et des calculatrices sont jetés par les manifestants dans la cour de la Préfecture du Gard  - Radio France
Des anciens manuels scolaires et des calculatrices sont jetés par les manifestants dans la cour de la Préfecture du Gard © Radio France - Romane Porcon
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu