Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Des épreuves du bac dans un climat tendu dans l'académie de Créteil, un proviseur giflé

-
Par , France Bleu Paris

Les "E3C" ont officiellement démarré la semaine dernière mais c'est ce lundi 27 janvier que la plupart des lycéens franciliens se lançaient vraiment. Si les épreuves se passent normalement dans la majorité des établissements, quelques perturbations graves sont quand même à noter.

Les élèves de 1ere doivent plancher sur les "E3C", épreuves communes de contrôle continu du nouveau bac.
Les élèves de 1ere doivent plancher sur les "E3C", épreuves communes de contrôle continu du nouveau bac. © Maxppp - Nicolas Kovarik

Les nouvelles épreuves communes de contrôle continu ("E3C") du baccalauréat se poursuivent dans les lycées franciliens, mais pas sans heurt. Elles ont officiellement débuté le 20 janvier mais en réalité, la plupart des établissements n'avaient prévu de les organiser qu'à partir de ce lundi 27 janvier et jusqu'aux vacances d'hiver. Le rythme s'accélère, donc, et les perturbations aussi.

D'un côté les enseignants. Ils sont très nombreux à dénoncer le manque d'équité, de justice dans cette réforme du bac et beaucoup ont voté une grève du choix des sujets à minima. Mais aussi de la surveillance et des corrections de ces épreuves de langues, d'histoire-géo - et de maths pour les filières techno. 

De l'autre, les élèves et leurs parents inquiets. Face à la mobilisation des profs et à la nouveauté, les craintes sont nombreuses.

Le proviseur du lycée Jehan de Chelles giflé par une élève ce lundi matin

Alors les blocages se multiplient. "Les perturbations ne concernent que 10% des établissements en France", rassure Bruno Bobkiewicz, secrétaire national du SNPDEN, le syndicat des proviseurs. "19 établissements faisaient passer des E3C ce lundi, 9 ont connus des perturbations et seulement 3 ont pris la décision de reporter les épreuves de quelques heures ou quelques jours", résume aussi Daniel Auverlot, le recteur de l'académie de Créteil. 

Mais dans ces établissements perturbés justement, la tension est montée d'un cran. Au lycée Frédéric Mistral de Fresne, dans le Val-de-Marne, ce lundi matin, des élèves ont bloqué les serrures avec de la colle pour empêcher la tenue des épreuves. Au lycée Jehan de Chelles, en Seine-et-Marne, c'est une élève qui a giflé le proviseur. "Des faits très graves, commente le recteur. J'ai appelé le proviseur de Chelles, lui ai témoigné tout mon soutien et assuré que l'élève serait traduite devant le conseil de discipline", explique Daniel Auverlot qui confirme aussi qu'une plainte a été déposée.

Daniel Auverlot, recteur de l'académie de Créteil. - Radio France
Daniel Auverlot, recteur de l'académie de Créteil. © Radio France - Faustine Mauerhan

Les parents d'élèves demandent l'annulation des E3C

"Les collègues commencent vraiment à être exaspérés", confie également Bruno Bobkiewicz. "Nous allons vraiment vers des dérives de comportements inacceptables", regrette l'élu et proviseur de la cité scolaire Berlioz à Vincennes. 

Pas de quoi rassurer les parents d'élèves donc, qui s'inquiètent du mauvais climat dans lequel leurs enfants passent ces épreuves importantes, comptant pour 30% dans la note final du bac l'an prochain. Dans le Val-de-Marne, la FCPE a même envoyé un courrier au recteur pour lui demander l'annulation des épreuves, confirme à France Bleu Paris Nageate Belahcen, la président de la fédération. "Nous avons beaucoup de questions sans réponse sur ces E3C. Nos enfants ne les passent pas dans de bonnes conditions." 

Peu d'espoir qu'ils obtiennent gain de cause, ce soir, lors d'une réunion au rectorat, à 18h. Car Daniel Auverlot prévient : "si un élève ne passe pas son épreuve et ne présente pas de certificat médical pour excuser son absence, ce sera zéro pointé."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu