Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des étudiants entre reconnaissance et inquiétudes au CROUS de Limoges

-
Par , France Bleu Limousin

La rectrice de Limoges et le recteur en charge des études universitaires ont rendu visite ce mercredi, au personnel du CROUS et à des étudiants restés sur site à Limoges pendant le confinement. Des étudiants à la fois reconnaissants pour l'aide apportée, mais aussi inquiets pour les mois à venir.

Les responsables de l'Académie et de l'université ont échangé avec des étudiants et le personnel du CROUS de Limoges
Les responsables de l'Académie et de l'université ont échangé avec des étudiants et le personnel du CROUS de Limoges © Radio France - Jérôme Ostermann

Ils ont longuement échangé dans une petite cour de la résidence étudiante de la cité universitaire Camille Guérin ce mercredi à Limoges. La rectrice de l'Académie Anne Laude et le recteur en charge des études universitaires Claudio Galderisi sont venus à la rencontre du personnel du CROUS et de quelques étudiants restés sur site. Pendant le confinement, 680 étudiants sur 2 400 sont restés dans leurs petits studios des différentes résidences universitaires à Limoges. 

J'ai même perdu la motivation de lire

Une période parfois vécue difficilement par Dina. En 2e année de pharmacie, elle a bien failli craquer dans son 11 mètre carrés :"C'était difficile loin des proches et de la famille. On a vraiment senti l'angoisse, la colère, et parfois la dépression. J'ai parfois perdu la motivation de continuer ma thèse. J'ai même perdu la motivation de lire. C'était difficile pour tout le monde. On a essayé de s'entraider. En créant des groupes What's ap par exemple." Pour casser l'isolement et la solitude. 

A écouter, le témoignage de Moussa, étudiant en 2e année de pharmacie. Cela n'a pas été facile de préparer ses examens dans son 11 mètres carrés

L'aide est aussi venue de l'université. Aide de 200 euros. Ordinateur pour ceux qui n'étaient pas équipés. Alors que les petits boulots ont souvent disparu avec la crise, des associations ont aussi apporté de la nourriture. Une solidarité qui touche beaucoup cet étudiant malien dont c'est la 2e année à Limoges :"Ce n'était pas facile mais l'administration et le personnel ont beaucoup diminué l'impact de l'épidémie sur nous. L'administration a fait de son mieux. Je remercie le CROUS de Limoges. En tant qu'étudiant étranger, je me sens bien ici."

Certains ont du mal à payer leur loyer

Mais ces étudiants, qui ont du passer leurs examens en ligne, s'inquiètent pour les mois à venir. Sans boulot cet été, comment régler le loyer alors que certains n'arrivent déjà plus à payer ? Moussa, originaire de Seine-Saint-Denis et également en 2e année de médecine a mené sa petite enquête :"Nous avons fait du porte à porte. Certains nous disaient qu'ils avaient du mal à payer leur loyer. Avec certains qui accumulent 2 ou 3 mois de retard. C'est une minorité mais elle est vraiment touchée. Il faut vraiment essayer de les aider."

Au nom de ses camarades, il a demandé le gel des loyers pour cet été. Le président de l'université lui a répondu qu'il réfléchirait plutôt à de nouvelles aides. Des étudiants également inquiets de ne pas trouver de travail dans les mois à venir. Si l'université ne peur rien faire, la rectrice a avancé une piste. Elle a fait savoir que l’Etat va lancer pour cet été le dispositif "vacances apprenantes". Ces étudiants pourraient y être associés pour accompagner et donner des cours aux plus jeunes. De quoi gagner un peu d'argent pour faire face aux dépenses courantes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess