Éducation

Des exercices anti-attentats dans les écoles du Béarn

Par Margaux Stive, France Bleu Béarn mercredi 5 octobre 2016 à 19:13

À l'école Marca de Pau, comme dans tous les établissements, les grilles sont fermées pendant la journée
À l'école Marca de Pau, comme dans tous les établissements, les grilles sont fermées pendant la journée © Radio France - Margaux Stive

D'ici les vacances de la Toussaint, tous les élèves auront fait un exercice de confinement pour se préparer à d'éventuelles attaques terroristes. Et ce n'est pas toujours évident, que ce soit pour en parler aux élèves, ou pour mettre en place les dispositifs.

D'ici les vacances de la Toussaint, tous les élèves auront fait un exercice de confinement pour se préparer à d'éventuelles attaques terroristes.Ces exercices ressemblent un peu à ceux que les écoles font déjà pour les risques sismiques, ou les incendies. Mais ce n'est pas toujours évident de trouver les mots avec les plus petits.

Des jeux de cache-cache

À l'école maternelle Marca à Pau, la directrice a trouvé la parade. Elle fait passer les exercices de confinement pour des parties de cache-cache. Comme ça les enfants prennent le réflexe de se cacher quand ils entendent le signal, mais sans angoisser. Selon Stéphanie Carricat, parler d'attentats à ces petits enfants, c'est «impossible, ça ne représente rien pour eux et ça ne sert à rien de leur faire peur».

À l'école maternelle, on fait passer les exercices pour des jeux

Des dispositifs très précis

Dans chaque établissement, le dispositif de sécurité est contrôlé et validé par un représentant de la police nationale. Mais souvent, cela demande des moyens que les écoles n'ont pas, et qu'il faut mettre en place rapidement. Par exemple à l'école primaire Marca de Pau, il manque des clés pour fermer toutes les portes. Il faut aussi installer des signaux lumineux dans les classes, pour que chaque professeur puisse donner l'alerte aux autres, sans que le terroriste soit prévenu. Tout cela coûte de l'argent, c'est la Mairie qui prend les frais en charge. Mais surtout cela demande des compétences, et une expertise que les profs n'ont pas vraiment, selon le directeur de l'école, Yann Moreau.

C'est très compliqué parce que dans beaucoup d'écoles, la configuration des locaux, le matériel ne sontt pas prévus pour se préparer à ce type d'exercices" - Yann Moreau, directeur de l'école primaire Marca de Pau

Les dispositifs sont compliqués à mettre en place selon le directeur de l'école primaire Marca, Yann Moreau

Partager sur :