Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Des lycéens de Seine-Maritime obtiennent le recrutement de trois enseignants après une grève de 24 heures

mercredi 22 novembre 2017 à 7:08 Par Christine Wurtz, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

Ils avaient décidé de ne plus aller en cours tant que les professeurs absents ne seraient pas remplacés. La mobilisation des élèves de terminale du lycée Delamare Deboutteville à Forges-les-Eaux en Seine-Maritime a payé. Ils ont obtenu le recrutement de 3 professeurs après 24 heures de grève.

Les élèves maintiennent la pression jusqu'à l'arrivée des professeurs remplaçants
Les élèves maintiennent la pression jusqu'à l'arrivée des professeurs remplaçants © Radio France - Christine Wurtz

Il manquait deux professeurs de maths-sciences depuis la rentrée et un professeur de philosophie depuis début octobre dans cet établissement situé en zone rurale, qui accueille près de 1000 élèves de filières générale et technologique. Un lycée distant d'une quarantaine de kilomètres de Rouen. C'est pourquoi le rectorat ne trouvait pas de remplaçant. Trois enseignants ont déjà refusé le poste, trop éloigné de leur domicile.

La mobilisation a payé

Face à la mobilisation des élèves qui passent le bac cette année et grâce à la médiatisation de leur grève, le rectorat a fini par trouver une solution et des candidats. Un enseignant de maths-sciences a accepté le poste contre la mise à disposition d'un logement de fonction. Il sera sur place dès ce mercredi. Selon le rectorat, les deux autres postes vacants devraient être pourvus rapidement. Un autre professeur de maths-sciences et une enseignante en philosophie ont donné un accord de principe. Le proviseur doit les rencontrer ce mercredi.

Les élèves, eux, ont décidé de ne rien lâcher. Ils ne retourneront pas en classe tant qu'ils n'auront pas l'assurance de l'arrivée des enseignants.

Un problème plus vaste

Une situation loin d'être unique dans l'Académie de Rouen. A titre d'exemple, il manque un professeur d'espagnol au collège Victor Hugo de Rives-en-Seine, un professeur d'anglais au lycée Jean Moulin des Andelys, et un professeur de technologie au collège de Goderville et au collège de Doudeville.