Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Des lycéens de Sens participent à une évaluation internationale des élèves

mardi 15 mai 2018 à 18:33 Par Renaud Candelier, France Bleu Auxerre

Quel est le niveau des élèves en France par rapport à ceux d'autres pays du monde ? C'est à cette question que cherche à répondre l'évaluation PISA. Dans l'Yonne, 35 élèves du lycée Saint-Etienne de Sens ont planché ce mardi pendant une demi-journée.

PISA est un programme international d'évaluation du niveau des élèves âgés de 15 ans
PISA est un programme international d'évaluation du niveau des élèves âgés de 15 ans -

Yonne, France

Soixante-dix-neuf pays participent à cette enquête cette année. Pour cela, des milliers d'élèves de quinze ans sont soumis aux même types d'évaluations, à dominantes scientifiques.  Dans l'Yonne, trente-cinq élèves du lycée Saint-Etienne de Sens ont planché ce mardi pendant une demi-journée

Des établissements et des élèves tirés au sort

C'est un tirage au sort national qui a choisi l'établissement ainsi que les élèves participants. Les questions portent sur la littérature, les mathématiques et la culture scientifique.  Amélie en seconde s'est sentie à l'aise : "le niveau n'était pas trop élevé, pas trop dur, pas trop simple." 

Le contenu des évaluations doit rester confidentiel

Mais interdiction de savoir ce qui est demandé aux élèves explique Pierre Travers conseiller en numérique éducatif : "on ne peut pas révéler le contenu de ces évaluations. Elles restent très confidentielles dans la mesure où les contenus sont réutilisés tout ou partie d'une année sur l'autre et ce dans quatre-vingt pays." 

Des élèves qui entrent au lycée avec des difficultés de lecture

L'idée est de mesurer les capacités des élèves comme la compréhension d'un texte ce que tous les élèves ne maîtrisent pas constate Christophe Moire, directeur adjoint du lycée Saint-Etienne : "ce n'est pas normal qu'on arrive avec des élèves qui entrent au lycée, qui ont encore des difficultés de lecture. Comme je répète toujours aux élèves, lire ne veut pas dire déchiffrer. On lit un texte, on doit le comprendre. Il y des élèves qui ont encore du mal avec ça en entrant en seconde."

S'interroger sur la manière d'apprendre

Et pour juger le niveau des élèves, l'évaluation PISA les interroge sur la manière dont ils apprennent explique Paul, 15 ans : "on nous a posé des questions sur ce qu'on nous apprend, comme on nous fait apprendre et comment on réagit chez nous. Chez moi, j'aime bien lire, rechercher des choses pour l'instruire." Une manière de rappeler que l'éducation se fait aussi en dehors de l'école.

Le résultat des ces évaluations PISA menées auprès de 7.000 élèves âgés de 15 ans en France sera connu l'année prochaine avec le classement des 79 pays participants. En 2015, la France était 23e sur 70. Parmi les 10 premiers pays, 6 étaient des pays asiatiques.