Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange

Des lycéens du Mas Jambost de Limoges disent "Non au harcèlement"

-
Par , France Bleu Limousin

Des élèves du lycée professionnel Le Mas Jambost à Limoges ont reçu le prix "coup de coeur de l'académie" pour avoir réalisé une affiche de prévention sur le harcèlement scolaire. Un phénomène toujours présent entre les murs des établissements scolaires.

Non au harcèlement, un projet de sensibilisation réalisé par des lycéens de Limoges.
Non au harcèlement, un projet de sensibilisation réalisé par des lycéens de Limoges. © Radio France - Rébecca-Alexie Langard

Une image choc pour un message fort : "Non au harcèlement". Des lycéens venus de Creuse et de Haute-Vienne ont exprimé leur sensibilité à travers la réalisation d'affiches pour prévenir le harcèlement scolaire. Et ce sont les élèves du lycée Le Mas Jambost à Limoges qui ont reçu le prix "coup de cœur académique" remis par Anne Laude, la rectrice de l'académie : "Ces affiches je les trouve pleine de sensibilité. Ce sont des images fortes sur une problématique qui persiste encore. Même si le nombre de harcèlement semble faible, c'est encore trop. Comme le dit l'affiche : ce silence doit cesser, indique Anne Laude. 

La plus grande erreur est de ne rien dire

Pour cela, un protocole académique a été envoyé à toutes les écoles. Des affiches de prévention s'étalent sur les murs des établissements scolaires, des assistantes sociales sont à l'écoute, des plateformes électroniques sont dédiées au cyber-harcèlement et chaque établissement dispose d'un numéro vert (0.800.200.200).  L'article 5 de la loi pour une école de la confiance, instituée par le ministre de l'éducation, Jean-Michel Blanquer, inscrit le droit à une scolarité sans harcèlement dans le Code de l'éducation. 

Il y a eu des suicides à cause du harcèlement

Des interlocuteurs sont mobilisés pour aider les victimes à délier la parole car les enfants comme les adolescents peuvent développer des phobies scolaires ou autres troubles du comportements selon Huguette Benaïm, assistante sociale et conseillère technique de la rectrice: "notre rôle est de voir que la situation est bien prise en compte car elles doivent être suivies pour arriver à des solutions. Avant j'étais dans l'académie de Rouen et _il y a eu des suicides à cause du harcèlement_."

Pour un défaut physique, un enfant qui travaille bien, la couleur de peau, la classe sociale : "on ne sait pas pourquoi un gamin est harcelé plus qu'un autre, poursuite-elle, mais il y a toujours une petite faille dont le harceleur profite pour en faire un bouc émissaire et c'est là que les témoins sont importants mais souvent ils ont peur et ne disent rien", et c'est là que le travail de sensibilisation est important, car_"la plus grande erreur est de ne rien dire"_, selon le slogan de l'affiche réalisée par les élèves du collège Martin Nadaud, à Guéret.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess