Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Éducation

Des lycéens haut-viennois et corréziens passent ce samedi un concours pour intégrer Sciences-Po Bordeaux

samedi 16 mars 2019 à 4:54 Par Germain Treille, France Bleu Limousin

Plusieurs établissements limousins font partie du dispositif "je le peux parce que je le veux" qui permet de diversifier le recrutement au concours d'entrée de la prestigieuse école bordelaise. Egalité des chances, égalité des territoires.

Sciences Po Bordeaux
Sciences Po Bordeaux - Sciences Po Bordeaux

Bellac, France

Dans la région Nouvelle-Aquitaine, 43 lycées sont partenaires de Sciences-Po Bordeaux. En Haute-Vienne : Giraudoux à Bellac, Paul Eluard à Saint-Junien et Auguste Renoir à Limoges. En Corrèze : Edmond Perrier à Tulle et Bernard de Ventadour à Ussel. 

Depuis le lancement de cette opération en 2006, 243 lycéens de terminale de la région ont réussi le concours d'admission. L'an dernier, un lauréat était scolarisé à Tulle et deux autres à Limoges. 

Le dispositif "je le peux parce que je le veux" s'adresse à des jeunes traditionnellement éloignés du cercle de recrutement de Sciences-Po : "tout est fait pour renforcer l'égalité des chances et des territoires dans l'accès à cette grande école en garantissant l'égalité républicaine puisque le concours est le même pour tous et toutes" précise dans un communiqué l'exécutif régional. 

Téo est en première à Bellac. Lui prépare déjà le concours 2020 : "je veux faire du journalisme, du reportage de guerre. Et à Sciences-Po il y a une option qui m'intéresse c'est gestion du risque dans les pays du Sud". Son prof d'anglais, Gwenhaël Roumieux, qui assure des formations poussées dans le cadre de ce concours, estime que le dispositif est un atout pour encourager les jeunes des territoires ruraux à élever leur niveau de connaissances : "ça leur donne l'envie, l'ambition de réussir car certains n'y pensaient peut-être pas avant". 

Le concours d'entrée délocalisé en Limousin se déroule ce samedi à Limoges avec des épreuves sélectives en anglais, histoire et culture générale. 

►►Le reportage France Bleu à Bellac avec des lycéens qui préparent le concours d'entrée à Sciences-Po Bordeaux

ECOUTEZ