Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Langues régionales : des milliers de défenseurs du breton attendus à Guingamp ce samedi

Ils seront plusieurs milliers de personnes ce samedi après-midi dans les rues de Guingamp pour défendre le breton, après la censure partielle par le Conseil constitutionnel de la loi Molac sur les langues régionales.

Malgré la situation sanitaire, 5000 personnes avaient manifesté leur soutien à la langue bretonne le 13 mars dernier à Quimper
Malgré la situation sanitaire, 5000 personnes avaient manifesté leur soutien à la langue bretonne le 13 mars dernier à Quimper © Radio France - Valérie Le Nigen

C'est une mobilisation véritablement massive qui devrait avoir lieu cet après-midi partout en France. Une soixantaine de rassemblements sont programmés. Des milliers de défenseurs des langues régionales se réunissent pour défendre l'apprentissage, notamment l'enseignement immersif, du breton, de l'occitan ou du corse. Des rassemblements sont prévus à Bayonne, Albi ou Perpignan. En Bretagne, les manifestants sont attendus dès 13 heures 30 près de la gare de Guingamp. Plus d'une trentaine d'associations et de partis politiques appellent à la mobilisation.

Cette manifestation survient après la censure partielle de la loi Molac sur les langues régionales par le Conseil constitutionnel qui en a censuré deux articles. Les articles 4 et 9 autorisaient respectivement l'enseignement immersif dans le public et les signes diacritiques dans l'état-civil. La loi a d'ailleurs été publiée au Journal Officiel sans espoir de repasser devant le Parlement. Aujourd'hui, les associations et les réseaux d'éducation comme Diwan craignent pour l'avenir même de leur méthode d'enseignement immersive, de peur qu'elle soit devenue dorénavant anticonstitutionnelle. Désormais, les défenseurs des langues régionales espèrent une révision de la Constitution.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess