Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Des parents d'élèves se mobilisent pour une troisième classe de 6e au collège de Percy

-
Par , France Bleu Cotentin

Une vingtaine de parents d'élèves, des professeurs et des écoliers de CM2 ont manifesté ce lundi devant le collège de Percy, près de Villedieu-les-Poêles. Ils demandent l'ouverture d'une troisième classe de 6e à la rentrée de septembre 2019.

Selon les prévisions, on attend 61 élèves de 6e à la rentrée de septembre au collège de Percy
Selon les prévisions, on attend 61 élèves de 6e à la rentrée de septembre au collège de Percy - Capture d'écran google maps

Percy, France

"On prévoit 61 élèves qui entrent en 6e en septembre : avec au moins 30 élèves par classe, les conditions d'apprentissage ne sont pas optimales". Une vingtaine de parents d'élèves des trois écoles élémentaires de Percy et du secteur (écoles privée Sainte-Marie et Maupas de Percy, et le RPI de Beslon-Montbray), des professeurs du collège et une vingtaine d'élèves de CM2 se sont mobilisés devant les grilles du collège de Percy ce lundi. Ils demandent l'ouverture d'une troisième classe de 6e à la rentrée de septembre 2019. Une nécessité selon eux. "Je fais de l'aide au devoir et on le voit bien : certains élèves ont des difficultés pour la lecture et l'écriture", note Anne Rauline, de l'amicale laïque de l'école Maupas à Percy. "Il y a plus d'élèves du privé qui viendraient chez nous cette année. Auparavant, beaucoup allaient au collège privé de Villedieu", explique Corinne Lefoulon, professeur de mathématiques.

Une réunion avec des directeurs d'établissements et des représentants départementaux de l'éducation nationale a eu lieu. "Ils se sont faufilés par l’entrée de la cantine. On n'a pas pu discuter avec eux. C'est dommage", commente Anne Rauline, qui se souvient déjà qu'il y a deux ans, sa fille était dans une classe à 27 en 6e. "C'est déjà compliqué, notamment pour les langues". Là, son petit dernier pourrait donc se retrouver dans une classe... à 30 ou 31. 

Une lettre aux représentants de l'Education nationale

Un projet expérimental est à l'étude à Percy pour penser le parcours des élèves de la maternelle à la 3e, et renforcer le lien CM1-CM2/collège. "Ce projet de classe socle nous sauve un peu, car ça doit durer sur une dizaine d'années. Mais quand on voit la situation du collège de Gavray à quelques kilomètres de là, on se pose des questions", ajoute Anne Rauline. A une dizaine de kilomètres, le collège de Gavray pourrait disparaître à la rentrée 2020 : ça veut donc dire des enfants qui pourraient être dispersés entre les établissements du secteur, "moins de proximité, plus de temps dans les transports, des classes surchargées et un peu de la vie de la commune qui s'en va", confie la parent d'élève.

Les parents d'élèves ont prévu d'envoyer un courrier à la direction départementale de l'éducation nationale, et envisagent d'autres actions dans les jours suivants.