Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Des parents du lycée "maudit" de Villeneuve-le-Roi veulent poursuivre la région et le rectorat

mercredi 10 octobre 2018 à 6:05 Par Valentin Dunate, France Bleu Paris

INFO FRANCE BLEU PARIS. Leurs enfants ayant été "potentiellement" exposés à l'amiante, des parents du lycée Georges Brassens de Villeneuve-le-Roi (Val-de-Marne) ont porté plainte contre X pour "mise en danger de la vie d'autrui". Ils veulent désormais poursuivre le Rectorat et la Région.

La plupart des lycéens n'ont plus cours depuis l'incendie au lycée Brassens de Villeneuve-le-Roi. 09.10.18
La plupart des lycéens n'ont plus cours depuis l'incendie au lycée Brassens de Villeneuve-le-Roi. 09.10.18 © Radio France - Valentin Dunate

Villeneuve-le-Roi, France

Alors que la majorité des professeurs du lycée Georges Brassens de Villeneuve-le-Roi (Val-de-Marne) exercent leur droit de retrait depuis un incendie qui s'est déclaré le 29 septembre et que la plupart des élèves n'ont pas cours, les parents envisagent de poursuivre le Rectorat et la Région, selon les informations de France Bleu Paris. Ils rencontrent ce mercredi leur avocat. Pour ces parents, "la situation n'a que trop duré" dans ce lycée situé près d'un dépôt pétrolier, d'une déchetterie et sous le couloir aérien d'Orly.   

On ne sait pas si le lycée est dangereux"  - Parent d'élève 

Denis Reynaud, parent d'élève précise : "On va essayer avec notre avocat d'obtenir des réponses, car à vrai dire, on ne sait pas si le lycée est dangereux ou pas. On sait que des poussières d'amiantes ont été prélevées, que des salles ont été fermées l'an dernier. On sait qu'il y a eu un incendie il y a une semaine et demi mais on ne connait pas les causes donc sur ces deux points, on peut sérieusement se poser des questions sur la sécurité de ce lycée". Cécile Guéguen, autre parent d'élève poursuit : "Aujourd'hui, le Rectorat a les moyens, par exemple, de faire cours au collège, juste à côté. Il y a des salles disponibles à certaines heures mais le rectorat refuse de mettre ces salles à dispositions". 

Les 900 élèves "potentiellement exposés à l'amiante"   

Le 29 juin dernier, avec le bulletin du troisième trimestre et alors que les enseignants exerçaient déjà leur droit de retrait depuis deux mois (suite à la découverte d'amiante dans l'air), les parents ont reçu une lettre de la direction du lycée expliquant que les élèves avaient été "potentiellement exposés à l'amiante". Selon les informations de France Bleu Paris, une quinzaine de parents d'élèves ont donc porté plainte contre X cet été pour "mise en danger de la vie d'autrui" auprès du Procureur de République de Créteil. 

Plainte déposée par un parent d'élève suite à la découverte d'amiante  - Radio France
Plainte déposée par un parent d'élève suite à la découverte d'amiante © Radio France - Valentin Dunate

Aucun rapport indépendant pour déterminer la dangerosité du lycée   

Ces parents, comme les enseignants souhaitent obtenir des précisions sur les conséquences de l'incendie (dont les causes n'ont toujours pas été identifiée) mais également sur la découverte d’amiante dans l’air après un incident dans une salle le 25 novembre 2017. Incident qui avait déjà conduit les professeurs à exercer leur droit de retrait pendant plus de deux mois. Les élèves avaient même été transférer dans d'autres lycées et souhaitaient eux aussi exercer un droit de retrait des lycéens. Depuis cet incident, aucun rapport indépendant n'a permis d'éclaircir la situation et les différentes expertises menées par la Région Ile-de-France ou le Rectorat ne suffisent pas à convaincre les élèves, leurs parents et les professeurs.   

Nouveau droit de retrait des professeurs contesté par le Rectorat 

De plus, preuve pour certains parents que ce lycée est "maudit", l'incendie qui s'est déclaré au premier étage de l'établissement pourrait avoir eu des conséquences, d'autant que la ventilation du lycée pose également problème. Les professeurs exercent donc leur droit de retrait depuis ce jour. Un droit de retrait contesté pour la première fois ce mardi soir. Le Recteur de l'Académie de Créteil demande aux professeurs de _"reprendre leur poste"car "l'enquête diligentée par ses services met en évidence l'absence d'un danger grave et imminent". _

Bâtiments modulaires en attendant la reconstruction 

Après les vacances et alors que le lycée sera reconstruit sur site, les élèves sont censés rejoindre des bâtiments modulaire qui, selon les informations de France Bleu Paris, pourraient ne pas être prêt à temps. Les parents n'osent croire à l'éventualité d'une nouvelle mauvaise nouvelle dans ce lycée "maudit"