Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : l'école à la maison

Des postes en plus pour les écoles de la Somme

-
Par , France Bleu Picardie

Les écoles primaires de l'académie d'Amiens vont gagner des postes à la rentrée de septembre. Jean-Michel Blanquer veut limiter les effets que le confinement est susceptible d'avoir sur les élèves.

L'académie d'Amiens gagne 20 postes à la rentrée de septembre
L'académie d'Amiens gagne 20 postes à la rentrée de septembre © Radio France - Victor Vasseur

Il y aura plus de postes que prévu à la rentrée de septembre dans les écoles primaires de l'académie d'Amiens. Le ministre de l'éducation nationale l'a annoncé ce mercredi. Pour limiter l'impact que le confinement est susceptible d'avoir sur les enfants et éviter que les écarts ne se creusent un peu plus, vingt postes vont être créés dans l'académie d'Amiens.

Bien mais peut mieux faire pour le syndicat Snuipp dans le 1er degré

Le scénario est identique dans la Somme où il y aura finalement vingt-six postes de plus contre treize suppressions annoncées dans un premier temps. Des postes en moins qui se traduisaient initialement dans le département par 35 ouvertures et 50 fermetures de classe. Mais aujourd'hui l'inspection académique va devoir revoir sa copie se réjouit Haydée Leblanc, la co-secrétaire du syndicat SNUIPP pour le premier degré dans la Somme

Une année blanche réclamée

Mais la syndicaliste estime que ce n'est pas suffisant. Haydée Leblanc prône "une année blanche", sans aucune fermeture de classe dans la Somme. "On a été capable de repousser les Jeux Olympiques d'un an et on ne serait pas capable de repousser les fermetures de classe" réagit la co-secrétaire départementale du SNUIPP dans le premier degré. 

A l'heure où les enseignants et les parents sont sur le pont pour assurer la continuité pédagogique, "c'est un non sens".

Haydée Leblanc, co-secrétaire du SNUIPP pour le 1er degré dans la Somme

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu