Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Des professeurs landais font de la rétention de notes pour protester contre la réforme du bac

-
Par , France Bleu Gascogne

Des professeurs landais, comme partout en France, retiennent les notes de plusieurs copies du baccalauréat. Chez nous, ça concerne principalement l'épreuve de philosophie.

La rétention des notes dans les Landes concerne principalement les copies de Philosophie.
La rétention des notes dans les Landes concerne principalement les copies de Philosophie. © Maxppp - Vincent Isore/IP3

Département Landes, France

D'après les syndicats, il y aurait près de 470 notes qui n'ont toujours pas été transmises. Il s'agit principalement de copies de l'épreuve de philosophie d'élèves landais. Cela concerne les lycées Sud des Landes à Tyrosse, Borda à Dax et Gaston Crampe à Aire-sur-l'Adour. Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer a ainsi précisé ce mercredi matin, qu'il y avait "un risque" que des élèves n'aient pas le résultat du bac, ce vendredi. 

" C'est un acte de résistance" 

France Bleu Gascogne a joint un professeur de philosophie landais qui n'a pas rentré les notes de l'épreuve mardi soir, comme c'était initialement prévu. Il n'a pas voulu que l'on donne son nom, ni l'établissement dans lequel il travaille par peur des sanctions. 

Pour lui, ce qu'il a fait, c'est l'un des seuls moyens pour que le ministre de l'Education nationale entende le ras-le-bol des professeurs sur la future réforme du baccalauréat : _"C'est un acte de résistance_, mais de résistance rationnelle et modérée parce que l'on va finir par rendre ces notes, nous avons corrigé les copies consciencieusement. C'est une manière de tirer la sonnette d'alarme pour la rentrée."

Sur les réseaux sociaux, les élèves s'inquiètent

Forcément, les élèves s'inquiètent depuis qu'ils ont appris la nouvelle. Mais le professeur de philosophie landais nous confirme qu'il ne veut pas "pénaliser" les lycéens. Il veut transmettre les notes "ce jeudi" pour que les élèves puissent avoir toutes leurs notes, comme prévu ce vendredi, afin de permettre aux candidats de s'inscrire normalement dans les universités. Il devrait également assurer les oraux pour les rattrapages du bac qui sont prévus la semaine prochaine. 

Il comprend l'anxiété des élèves aujourd'hui mais il assure qu'avec cette nouvelle réforme du bac, "il y aura perpétuellement un état d'anxiété pour les futurs lycéens qui seront constamment en situation d'examen" (la nouvelle réforme du baccalauréat privilégie le contrôle continu). 

En grève depuis mardi, notre professeur a reçu un mail de la direction des examens et des concours où on le _" menace de [lui] retirer 15 jours de salaire"_. Mais notre professeur voit avec ce mail, un moyen "pour faire plier les professeurs qui refusent de rendre les notes".