Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des vacances apprenantes à Saint-Sauveur dans la Somme, pour se préparer avant la rentrée

-
Par , France Bleu Picardie

La rentrée scolaire approche à grands pas. Pour éviter les décrochages scolaires, le gouvernement avait lancé avant l'été les "vacances apprenantes". Un dispositif mis en place par le collège César Franck à Amiens Nord. Au programme : cinq jours d'une colonie de vacances particulières.

Au menu de ces vacances apprenantes : révisions le matin, activités et jeux l'après-midi.
Au menu de ces vacances apprenantes : révisions le matin, activités et jeux l'après-midi. © Radio France - Cyrille Ardaud

"Je m’entraîne pour la troisième, je refais des exercices et avec le confinement j'ai pas trop travaillé, du coup je reprends l'habitude", installé devant un bureau, Ryan enchaîne les exercices de mathématiques : "là on travaille sur les priorités de calcul", explique-t-il joyeusement. L'adolescent, comme dix autres, participe à un séjour "vacances apprenantes" proposé par son collège, l'établissement César Franck à Amiens Nord.

Ce dispositif a été prévu par le gouvernement au lendemain du déconfinement pour lutter contre le décrochage scolaire et permettre aux élèves ayant eu des difficultés à suivre les cours de se remettre à niveau. Le personnel du collège amiénois a donc sauté sur l'occasion pour proposer ce stage, sorte de colonie de vacances, où des élèves de tous les niveaux se remettent peu à peu dans le bain pendant cinq jours. Au total, cent-cinquante établissements de l'académie d'Amiens ont participé au dispositif "vacances apprenantes".

Des cours le matin, et des activités l'après-midi

Des vacances studieuses sur la base nautique de Saint-Sauveur près d'Amiens, pour lesquelles Ryan avait très envie de s'inscrire : "Pendant les vacances je n'ai pas pu sortir parce que j'ai du m'occuper de mon père qui s'est blessé. Du coup il m'a dit que si je voulais y aller, je pouvais. Il m'a donné de l'argent avec lequel j'ai pu acheter des gâteaux pour le car. Ça se passe très bien, je m'amuse avec mes copains, avec les filles aussi, on parle, on s'amuse beaucoup."

"Pendant les vacances je n'ai pas pu sortir parce que j'ai du m'occuper de mon père", le témoignage de Ryan qui participe aux "Vacances apprenantes"

L'objectif n'est pas d'écraser les élèves sous les révisions. La partie scolaire ne dure que trois heures chaque jour. Pendant une heure et demi ils revoient les bases de différentes matières (mathématiques, Français, SVT, langues...) en petits groupes, puis l'autre moitié du temps est dédiée à un apprentissage sous forme d'activités ludiques : découverte de l'environnement, des espèces de poissons...

L'après-midi est lui consacré à des jeux et à des activités sportives. Et ça plait énormément à Marion qui entre en classe de quatrième : "On fait des jeux de société, on a joué au loup-garou (un jeu de rôle, ndlr) on a fait du canoë, c'était rigolo, on est tombés !"

"Il n'y a pas besoin de partir loin pour être dépaysé"

Alors colonie de vacances ou école ? La réalité est entre les deux selon Chloé Deparis qui travaille à la Ligue de l'enseignement de la Somme et dirige ce séjour : "On est hors du cadre scolaire. On n'est pas dans une salle de classe avec un professeur qui mène son cours, on est vraiment sur des échanges, on se base sur le niveau des jeunes. On part aussi du principe qu'il n'y a pas besoin de partir loin pour être dépaysé. On est à quinze kilomètres de leur quartier et on est en pleine nature. Ça leur permet de pouvoir s'évader, et de changer un peu de leur quotidien."

"On est vraiment sur des échanges, on se base sur le niveau des jeunes" : Chloé Deparis, la directrice

Pour encadrer ces onze adolescents, une directrice, deux animateurs et un professeur de SVT sont sur place. Thomas Martins-Ferreira enseigne les sciences au collège César Franck depuis cinq ans, il n'a pas hésité une seule seconde avant de participer : "C'est toujours agréable de les découvrir sur des moments que l'on a pas l'habitude de partager avec eux comme des repas ou des activités moins scolaires. Et quand on voit le sourire sur leur visage, c'est plutôt plaisant !"

"C'est aussi travailler sur la solidarité entre les élèves, la confiance en soi"

Et ces vacances apprenantes, c'est finalement bien plus qu'une colonie ou une remise à niveau selon Fabien Maniak, le principal du collège : "C'est aussi travailler sur la solidarité entre les élèves, la confiance en soi. Et tout ça ce sont autant d'ingrédients qui permettront aux élèves de revenir dans l'établissement avec un maximum d'atouts pour appréhender cette rentrée particulière suite au confinement."

Et le bilan de l'opération est déjà si positif, que la direction du collège envisage déjà de la reproduire l'an prochain.

Réécoutez le reportage de France Bleu Picardie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess