Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Deuxième jour de mobilisation contre le plan étudiant devant la cité scolaire d'Alès

jeudi 23 novembre 2017 à 12:03 - Mis à jour le jeudi 23 novembre 2017 à 19:15 Par Ludovic Labastrou, France Bleu Gard Lozère

Une centaine de lycéens, selon la police, s'organisent devant la cité scolaire Jean-Baptiste Dumas à Alès. Des lycéens qui protestent contre le plan étudiants voulu par le gouvernement. Ce jeudi, les entrées de l'établissement ont été bloquées par du mobilier urbain.

Un blocus à JBD Alès pour protester contre le plan étudiants.
Un blocus à JBD Alès pour protester contre le plan étudiants. © Radio France - Ludovic Labastrou

Alès, France

Deuxième jour de mobilisation devant la cité scolaire Jean-Baptiste Dumas à Alès. Des lycéens, une centaine, selon la police, ont mis en place un blocus, pour protester contre le plan étudiants annoncé par le gouvernement. Un projet de loi baptisé « Orientation et réussite des étudiants » présenté en Conseil des ministres, ce mercredi. Dès 5 heures, les lycéens, ont fait le tour des quartiers autour de JBD pour y trouver des containers et des barrières de travaux pour bloquer les entrées de l'établissement.

JBD à Alès bloqué, et des défilés dans les rues jusqu'à deux cents personnes mercredi.

Avec ce projet de loi, le gouvernement, dit vouloir "améliorer l’accueil et la réussite des étudiants dans l’enseignement supérieur". Pour les organisateurs du blocus, ce projet de réforme durcit "les règles de sélection à l’université, en privilégiant les meilleurs dossiers de candidatures et laissant au bord de la route, les filières technologiques".

Le mouvement est suspendu en attendant ce samedi une Assemblée générale.

Aux alentours de midi ce jeudi, une bagarre à fait deux blessés - heureusement sans trop de gravité - qui ont été conduits sur le Centre Hospitalier d'Alès. Dans des conditions encore mal connues, la bagarre a opposé, des lycéens participant au mouvement de protestation et une autre groupe de jeunes. Jets d’œufs auxquels ont répondu des jets de pierre puis des coups de poing. Les deux blessés ont annoncé vouloir porter plainte. Le blocus du lycée est levé provisoirement. Ce samedi, les organisateurs, appellent à une assemblée générale pour décider des suites à donner à la protestation.