Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Difficile pour les jeunes Côte-d'oriens de trouver un stage ou un apprentissage en ce moment

-
Par , France Bleu Bourgogne

La fin de l'année scolaire approche pour les étudiants, mais cette année c'est un peu particulier. Entre les stages annulés, reportés ou les recherches de contrats par alternance qui restent sans réponse, le parcours des jeunes côte-d'oriens est encore un peu plus compliqué que d'habitude.

L'université de Dijon
L'université de Dijon © Radio France - Véronique Narboux

Le printemps, c'est généralement la période où les stagiaires fleurissent dans les entreprises. Mais cette année, confinement oblige, c'est un peu différent. Les stages de certains étudiants côte-d'oriens ont été annulés avant même d'avoir commencé, d'autres ont du mal à obtenir des réponses quand ils envoient des CV. Si la recherche d'un stage ou d'un contrat d'alternance est rarement une partie de plaisir, les jeunes doivent cette année redoubler d'énergie pour mener à bien leur année ou préparer leur rentrée. 

Depuis le début du confinement, Marie-Julie a envoyé une cinquantaine de CV. Ils sont presque tous restés sans réponse, ce que comprend bien la jeune étudiante qui cherche à décrocher un contrat en alternance pour la rentrée : "économiquement le confinement va jouer, les entrepreneurs doivent déjà se positionner sur l'avenir de leur entreprise avant de se demander si ils vont prendre une personne en alternance à la rentrée." Alors elle a décidé de changer un peu de stratégie et de publier aussi sa demande sur les réseaux sociaux pour plus de visibilité. 

Difficile en ce moment de joindre les entreprises en passant par le numéro du standard, impossible ou presque de se déplacer physiquement pour relancer, alors il faut trouver d'autres solutions.

Henri-Joël, un étudiant béninois qui est à l'école d'ingénieurs de Dijon, aurait dû se trouver en ce moment même en stage dans une entreprise toulousaine. Mais faute de matériel sécurisé, il n'a pas pu commencer en télétravail. "Au début j'ai eu peur, j'ai pensé que mon stage allait être annulé, parce que c'est ce qui est arrivé à plusieurs de mes camarades, mais finalement l'entreprise a appelé l'école pour demander à ce que la date de démarrage du stage soit reportée, donc je vais commencer début juillet, et même si le stage sera plus court, je suis soulagé." 

D'autres essayent encore de démarcher des entreprises et les écoles réfléchissent de leur côté à faire travailler les étudiants qui se retrouveraient bredouilles sur d'autres projets en interne, pour que ça compte dans le diplôme comme une note de stage. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess