Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

État d'urgence : Dijon envisage de modifier les horaires d'accueil du périscolaire

vendredi 29 janvier 2016 à 6:22 Par Marion Bargiacchi, France Bleu Bourgogne

Pour garantir plus de sécurité aux abords de écoles et notamment durant le temps périscolaire, la mairie envisage de réduire les plages horaires durant lesquels les parents pourront déposer et récupérer leurs enfants.

La note du ministère est placardée devant toute les écoles
La note du ministère est placardée devant toute les écoles © Radio France - Marion Bargiacchi

Dijon, France

Les horaires d'accueil des enfants dans les écoles primaires de Dijon modifiées ? En tous cas, ce serait à l'étude dans les bureaux de la mairie.

Pour garantir plus de sécurité, le portail des établissements ne s'ouvrirait qu'à des horaires bien précis : le matin de 7h à 7h10 et de 8h à 8h10. Le soir, entre 16h50 et 17h, 18h et 18h10 et enfin de 18h45 à 19h. Une mesure qui impliquerait des bouleversements dans l'organisation des parents et du sommeil en moins pour les enfants.

La probable prolongation  de l'état d'urgence a obligé la municipalité à réfléchir à la sécurité des enfants selon Anne Dillenseger, adjointe au maire.

Anne Dillenseger évoque la sécurité des écoles.

D'après l'adjointe au maire, la mairie attend l'aval de François Rebsamen. Si l'accord était donné, la mise en place de ce dispositif débuterait au retour des prochaines vacances scolaires, le 29 février. De son côté, le ministère de l'Intérieur, dans une circulaire du 25 novembre dernier recommande "aux familles de ne pas stationner devant les portes d'accès pendant la dépose ou la récupération de leurs enfants afin d'éviter des attroupements".