Éducation

Dijon : la réserve citoyenne à l'école prend forme

Par Arnaud Racapé, France Bleu Bourgogne mardi 19 janvier 2016 à 17:32

Une cinquantaine de réservistes ont suivi une journée de formation au rectorat
Une cinquantaine de réservistes ont suivi une journée de formation au rectorat © Radio France - Arnaud Racapé

La réserve citoyenne est enfin lancée en Bourgogne ! Neuf mois après l'annonce de ce dispositif par Manuel Valls dans la foulée des attentats de Charlie Hebdo, le rectorat de Dijon organisait ce mardi une journée de formation à destination des candidats réservistes, une centaine en Bourgogne.

Nous vous en parlions il y a quelques jours ici même. les candidats à la réserve citoyenne se demandaient bien ce qu'ils allaient devenir .. Eh bien ça y est, les choses bougent enfin ! Une cinquantaine d'entre eux ont répondu à l'appel de l'Académie. Comment aborder leur tache auprès des élèves, comment adapter leur discours en fonction de l'âge des jeunes, voilà le type de questions auxquelles les formateurs de l'Académie ont tenté de répondre. 

L'idée de la réserve citoyenne s'articule notamment autour des notions de vivre-ensemble, de formation civique et de laïcité. Elle met à disposition du corps professoral un "fichier" de personnes de la société civile, des volontaires que les enseignants peuvent solliciter en cas de besoin pour venir partager avec les élèves leurs expériences et leurs engagements, qu'ils soient professionnels ou associatifs. 

Diversifier les discours et les ressources, c'est amener les élèves à une meilleure compréhension

Des témoignages vrais, venus du monde "extérieur", et souvent mieux assimilés et mieux compris par les jeunes, c'est du moins la certitude affichée par Lionel Jeanneret, le référent académique pour la réserve citoyenne : _"d_iversifier toujours les discours, les ressources, et parfois même surprendre les élèves, c'est les amener à une meilleure écoute, à une meilleur compréhension, à participer à leurs apprentissages. Et c'est cela aussi que la réserve peut apporter. Tous les réservistes qui s'inscrivent ont vraiment envie, parce qu'il portent des valeurs, parce qu'ils croient aussi en cette éducation qui est nécessaire pour former tout citoyen de demain, de pouvoir apporter quelque chose en complément d'un cours, d'une notion abordée par le corps professoral. Et c'est ça qui crée la richesse de cette réserve."

La défense des valeurs républicaines, sujet majeur de la réserve citoyenne

Au total en Bourgogne, 102 personnes aux profils très variés se sont déjà portées volontaires pour devenir réservistes. A peine annoncé, Myriam s'est inscrite sur le site internet dédié. Cette professeur documentaliste à Autun, ancienne journaliste, explique vouloir donner aux élèves ce à quoi elle aspire pour ses propres enfants. _"_Une formation en laïcité, en éducation aux médias, tout ce qui est lutte contre le racisme, contre l'antisémitisme, les valeurs de la République en quelque sorte."

Donner les moyens d'être critique

Des valeurs mises à mal par le terrorisme en 2015. Pour beaucoup de réservistes, c'est d'ailleurs le point de départ de leur engagement, même si Sébastien, banquier dans le dijonnais, veut plutôt se dégager du contexte actuel. "Pour que quelqu'un puisse avoir un jugement sur quelque idée que ce soit, il est important aussi qu'on lui donne des moyens les plus efficaces possibles pour être critique soi-même sur notre environnement, qu'il soit dramatique comme ces derniers temps, mais dans la vie de tous les jours sur tous les sujets c'est la même démarche."

Sur la centaine de réservistes bourguignons, un tiers sont des retraités, à l'image d'Anne-Lise. Aujourd'hui militante associative, hier enseignante au lycée, elle sait par expérience que rien ne remplace les vrais témoignages : "que ce soit sur la solidarité internationale, sur les droits de l'homme, on a fait intervenir par exemple des représentants du réseau Education sans frontières, des gens d'Emmaüs, et c'est vrai que les témoignages touchent bien davantage les jeunes qu'une information très formelle.

Un fichier régional des réservistes va donc être mis à disposition des enseignants .. qui pourront dès lors se tourner vers leur chef d'établissement pour solliciter celui ou celle de leur choix.