Infos

A Dijon, le collège Gaston-Bachelard n'a pas attendu la réforme pour expérimenter les classes sans note

Par Stéphanie Perenon, France Bleu Bourgogne lundi 10 octobre 2016 à 3:00

Au collège Gaston-Bachelard, il n'y a plus de note dans les classes de 6e
Au collège Gaston-Bachelard, il n'y a plus de note dans les classes de 6e © Radio France - Stéphanie Perenon

Au collège Gaston-Bachelard à Dijon les élèves de 6e n'ont plus de note. L'établissement n'a pas attendu la réforme des collèges pour développer l'évaluation des compétences des élèves. L'expérience fonctionne depuis 2012 malgré quelques réticences toujours présentes.

C'est l'un des principaux points de la Réforme des collèges, encourager l'évaluation des compétences plutôt que les notes . Un sujet qui fait toujours débat . Pourtant au collège Gaston- Bachelard à Dijon, on n'a pas attendu la réforme pour s'y mettre : l'établissement a opté dès 2012 pour des classes sans note. A l'époque, cela a fait suite à un gros travail mené par le corps enseignant dans l'établissement, mais aussi et surtout à un vote en Conseil pédagogique.

Un système sans note pour les classes de 6e

Les élèves sont uniquement évalués par compétences grâce à un système de couleurs; un dégradé du double-vert pour excellent jusqu'au rouge pour insuffisant. Les enseignants ont du revoir toute leur grille d'évaluation pour cerner avec plus de précision les difficultés de leurs élèves.

Exemple d'un bulletin sans note avec évaluation des compétences - Radio France
Exemple d'un bulletin sans note avec évaluation des compétences © Radio France - Stéphanie Perenon

Un travail d'évaluation plus précis

Yannick Plumet, professeur de mathémtiques au collège Gaston-Bachelard - Radio France
Yannick Plumet, professeur de mathémtiques au collège Gaston-Bachelard © Radio France - Stéphanie Perenon

On sait exactement où l'élève n'a pas réussi et inversement où il a réussi.

Yannick Plumet, professeur de mathématiques

Il fait partie des convaincus, pour lui l'intérêt des évaluations par compétences, c'est que ça permet de travailler ensuite sur les points qui posent problème. Ou pour les bons élèves, de retravailler sur quelque chose de plus difficile, pour progresser, à son rythme et éviter les échecs.

Julia, Lou et Clarence sont élèves au collège Gaston-Bachelard et ont connu une 6e sans note - Radio France
Julia, Lou et Clarence sont élèves au collège Gaston-Bachelard et ont connu une 6e sans note © Radio France - Stéphanie Perenon

Avoir une note c'est quand même mieux.

Une ancienne élève de 6e

Mais les vieilles habitudes ont la vie dure, car du côté des élèves, on est plus partagé. C'est le sentiment de Clarence, 12 ans, même si elle trouve que parfois "les couleurs ça permet de ne pas connaitre exactement sa note et ça évite de se démoraliser !" . Et comme elle, ses copines de classe, Julia et Lou, sont heureuses d'avoir retrouvé, en classe de 4e, sur leurs bulletins des évaluations de compétences et des notes !

Pour aider les parents et les élèves à se familiariser au système sans note, avant d'arriver au collège, les quatre écoles de secteur (Larrey / Lallemand / Colette / Eiffel) ont aussi adopté des classes sans note, pour le CM2.

Reportage de Stéphanie Perenon

Partager sur :