Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Diwan conserve ses heures d'enseignement du breton au collège et au lycée

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Les heures d'enseignement du breton menacées dans le secondaire à Diwan seront préservées à la rentrée prochaine. Une solution a été trouvée entre le réseau d'établissements par immersion et le rectorat d'académie de Rennes.

 Les élèves du lycée Diwan de Carhaix conserveront trois heures de breton par classe et par semaine. (Photo d'illustration)
Les élèves du lycée Diwan de Carhaix conserveront trois heures de breton par classe et par semaine. (Photo d'illustration) © Radio France - Jean-Luc Bergot

C'est un grand ouf de soulagement pour les élèves et enseignants de Diwan. Suite à une réunion entre le rectorat d'académie de Rennes lundi 1er mars, une solution a été trouvée pour préserver les heures d'enseignement du breton menacées dans le secondaire. "Nous avons été reçus par le rectorat pour expliquer le problème et exposer notre point de vue", explique la présidente de Diwan Breizh, Stéphanie Stoll. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"La mobilisation de tous" a payé

Mi-février, l'Education nationale avait annoncé que les collégiens et lycéens de Diwan ne bénéficieraient plus de trois heures de cours de breton par classe, mais par niveau chaque semaine. Les établissements secondaires comptant plusieurs classes par niveau auraient donc vu le nombre d'heures de cours par élève divisé par deux ou trois. 

Une mesure "inacceptable", pour Stéphanie Stoll, qui salue "l'intérêt et l'importance que porte le recteur à l'enseignement de la langue bretonne". 

Ce qui est décevant, c'est qu'à Paris, ils n'ont toujours pas compris le problème. - Stéphanie Stoll

Une manifestation avait réuni plus de 1.500 personnes à Brest le 20 février dernier contre la réduction du nombre d'heures de breton dans le secondaire. Plusieurs députés et sénateurs bretons, ainsi que le président de la Région Loïg Chesnais-Girard, avaient envoyé des courriers de protestation à Jean-Michel Blanquer. "C'est la mobilisation de toutes et tous, élus, membres du réseau, enseignants, et rectorat qui a permis de trouver cette solution", conclut Stéphanie Stoll. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess