Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Dix jours avant la rentrée, des étudiants se préparent à Rouen pour la première année de médecine

Avant de commencer leur première année de médecine, 300 élèves se sont inscrits à une pré-rentrée à la fac de Rouen afin de se remettre dans le bain.

Dans l'amphithéâtre de la fac de Rouen, c'est comme si les cours avaient déjà repris.
Dans l'amphithéâtre de la fac de Rouen, c'est comme si les cours avaient déjà repris. © Radio France - Thomas Schonheere

Rouen, France

Ils auraient pu profiter jusqu'au bout de leurs vacances, mais ils ont préféré prendre dix jours pour se préparer avant la rentrée. Environ 300 étudiants se sont inscrits à la pré-rentrée organisée par le Tutorat Santé Rouen, une association d'élèves plus âgés qui aident les petits nouveaux. Résultat : quand certains sont encore à la plage, eux commencent déjà le programme d'anatomie.

"Surtout pour m'organiser"

"Pendant mes vacances je n'ai rien fait", rigole Alice, 17 ans, originaire de Bois-d'Ennebourg. Avec ses cours, assurés par les tuteurs, cette pré-rentrée permet de se remettre dans le rythme, mais aussi d'acquérir d'ores et déjà des automatismes. "Ce n'est pas vraiment pour avoir des connaissances mais surtout pour m'organiser, apprendre à prendre mes cours. J'ai essayé de prendre des notes mais je ne sais pas comment je faire pour relire, ce n'est pas trop ça", raconte Marine, de Fécamp.

"Psychologiquement ça peut aussi être extrêmement rassurant, explique Eva Godefroy, la secrétaire du Tutorat. Parce que l'université c'est aussi un monde nouveau par rapport au lycée, notamment quand on débarque le premier jour et que personne ne nous explique."

On connaît les difficultés de la première année de médecine : environ un quart des étudiants, seulement, accéderont à la deuxième année. "Ce qui m'attend c'est beaucoup beaucoup de travail et pas beaucoup de sorties", admet Romane, 18 ans. Pour ça aussi, Eva Godefroy et les tuteurs apportent des conseils : "Je ne vais jamais leur dire de travailler et de réviser à fond, parce qu'ils vont le faire automatiquement. Je vais leur dire de dormir, de prendre des pauses, de faire du sport, de voir leurs amis, parce que ça, ils n'y penseront pas forcément."

Choix de la station

France Bleu