Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Dordogne : la grève des profs peut-elle perturber les épreuves du bac ?

-
Par , France Bleu Périgord

Plusieurs syndicats enseignants appellent à une grève de la surveillance des épreuves de philosophie le 17 juin, date de la première épreuve du baccalauréat, pour protester contre la reforme du ministre de l'Education nationale.

Séance de révision du baccalauréat
Séance de révision du baccalauréat © Radio France - Philippe Paupert

Dordogne, France

Les épreuves de philo vont elles se dérouler normalement lundi 17 juin ? Certains syndicats enseignants (dont la FSU et le Snes) ont appelé les profs à faire la grève de la surveillance de cette première journée d'examen. Les syndicats auxquels se sont joints  le Snalc et la CGT veulent protester contre la réforme du baccalauréat qui réduit le nombre d'épreuves pour favoriser le contrôle continu. 

Pas d'impact important sur l'épreuve

Mais le mot d'ordre n'inquiète pas les directeurs d'établissement. Ils savent déjà qu'ils pourront aller chercher dans le personnel du lycée (agents administratifs ou secrétaires) des surveillants de remplacement. Il n'y a pas de compétence particulière à avoir pour encadrer une épreuve du bac philo. 

Dans le pire des cas, si vraiment les surveillants viennent à manquer, ils peuvent être réquisitionnés. Mais ça parait bien peu probable, y compris du côté des syndicats organisateurs. À la FSU, on s'attend à avoir des profs grévistes dans chacun des centres d'examen, mais sans véritables conséquences sur le déroulement de l'épreuve. La seule fois ou le bac a vraiment été très perturbé, c'était en 1968.