Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : la mairie de Bergerac veut fermer deux écoles, des parents se mobilisent

-
Par , France Bleu Périgord

Le conseil municipal de Bergerac risque d'être mouvementé ce jeudi 25 mars. La Ville de Bergerac va présenter son projet de fermer deux de ses 18 écoles à la rentrée prochaine. Les parents prévoient de manifester.

Le projet de fermeture des deux écoles est présenté ce jeudi 25 mars en séance du conseil municipal. Photo d'illustration
Le projet de fermeture des deux écoles est présenté ce jeudi 25 mars en séance du conseil municipal. Photo d'illustration © Radio France - Emmanuel Claverie

Les parents d'élèves ont prévu de manifester ce jeudi 25 mars à Bergerac juste avant le début du conseil municipal. Ils s'opposent à la fermeture de deux écoles de la commune, l'école élémentaire Romain Rolland qui compte quatre classes et l'école maternelle de la Moulette qui en comprend trois

Le reportage d'Emmanuel Claverie

Sauver quatre postes d'enseignants

La mairie de Bergerac va présenter son projet de fermer ces deux écoles ce jeudi en séance du conseil municipal. Le maire, Jonathan Prioleaud, justifie cette décision par la perte de 485 élèves en 14 ans. Ces fermetures d'écoles permettent, en accord avec l'inspecteur d'académie, de sauver des postes d'enseignants. Jonathan Prioleaud reconnaît que la décision qu'il s'apprête à prendre est impopulaire mais le regroupement des écoles permet d'éviter la suppression de six postes d'enseignants. "l'Education nationale a annoncé la fermeture de deux postes à la rentrée scolaire, ces deux postes c'est grâce à la négociation qu'on a pu mener car au début l'éducation nationale souhaitait fermer six postes d'enseignement sur la ville. Nous avons proposé à l'Education nationale de travailler sur une fusion des écoles pour pouvoir maintenir un maximum de postes d'enseignants pour la qualité éducative". 

Jonathan Prioleaud, le maire de Bergerac, justifie ces fermetures pour sauver des postes d'enseignants

"Aucun maire en Nouvelle-Aquitaine ne ferme une école volontairement"

Cette justification ne convainc pas le conseiller municipal d'opposition, le socialiste Fabien Ruet. Pour lui, la raison de ces fermetures est économique : "En réalité, il a eu une première information comme quoi il y a eu une tension sur les effectifs des postes d'enseignants, il profite de cet argument là pour fermer les établissements scolaires qui lui coûtent trop cher en entretien. C'est un simple raisonnement économique qui ne prends rien en considération, ni le confort des enfants, ni les habitudes des parents. On est là dans un choix de l'absurde. Aucun maire en Dordogne, même en Nouvelle-Aquitaine ne ferme une école volontairement. Lui, il en ferme deux et dit c'est un bon choix pour sauver des classes. C'est totalement absurde".

Fabien Ruet, conseiller municipal d'opposition

D'autres solutions possibles pour les parents d'élèves

Les parents d'élèves, mobilisés depuis trois semaines, contre ce projet demande sa suspension. Sophie Leclaire, déléguée des parents d'élèves à l'école Romain Rolland : "On espère de part les mobilisations faire reculer le maire sur ce projet. On est convaincu qu'il y a d'autres solutions possibles. La redéfinition de la carte scolaire n'a pas été faite en concertation avec les parents d'élèves ou les écoles".

L'opposition municipale demande la tenue d'un référendum populaire sur le sujet et se dit prête à déposer un recours devant le tribunal administratif. La mairie de Bergerac envisage à terme de transformer l'école Romain Rolland en centre régional de la photographie. L'école de la Moulette pourrait servir à agrandir le CFA avec des sections supplémentaires. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess