Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Dordogne : les enfants de Marsaneix ne mangeront plus bio à la rentrée

lundi 28 août 2017 à 17:31 Par Antoine Balandra, France Bleu Gironde et France Bleu Périgord

C'est désormais acté : à la rentrée, lundi 4 septembre, les enfants de la première cantine (presque) 100% bio de France ne mangeront (presque) plus bio. En tout cas pour l'instant. En attendant de trouver une solution pérenne... et que les conflits s'apaisent.

La fin du bio à la cantine de Marsaneix ?
La fin du bio à la cantine de Marsaneix ? © Radio France - Antoine Balandra

Marsaneix, France

C'est un dossier toujours aussi brûlant. Et où rien n'est encore définitivement résolu. Celui de la cantine bio de Marsaneix (sud de Périgueux).

Une chose est sûre : les 130 enfants qui la fréquentent ne mangeront pas bio le 4 septembre pour leur rentrée scolaire. En attendant de trouver une solution pérenne. C'est la cuisine centrale de Notre Dame de Sanilhac qui fournira la nourriture en liaison chaude.

Mais en coulisse, la guerre de tranchées continue.

Dans le village de Marsaneix, au bord des routes, des pancartes pour sauver la cantine bio - Radio France
Dans le village de Marsaneix, au bord des routes, des pancartes pour sauver la cantine bio © Radio France - Antoine Balandra

D'abord, il y a le collectif de parents d'élèves "Yes we cant'in", vivement opposé à la disparition de la cantine bio de Marsaneix. Eux n'excluent rien pour se faire entendre. Une réunion d'information est organisée ce vendredi soir à 20h devant l'école. "On veut notre cantine bio, rien d'autre, il n'y aura pas de compromis là-dessus" estime Nadège Payet, membre du collectif.

Faire monter en bio la cantine de Notre Dame ?

A la mairie de Sanilhac, le maire Jean François Larenaudie s'agace et explique ne plus vouloir évoquer le sujet avec les journalistes. Il dit simplement écouter volontiers un petit groupe de parents d'élèves qui proposent une solution alternative : 50% de bio préparés par un centre d'insertion du secteur.

Reportage à Marsaneix auprès des habitants

Pourquoi pas insiste le maire qui évoque les 110 mille euros de déficit qu'aurait accumulé la cantine. Lui aurait peut être une autre idée en tête : faire monter en bio sa propre cantine de Notre Dame et fournir Marsaneix, arguant que l'on peut faire manger du bio en s'approvisionnant pour un peu moins cher.

Car selon la mairie de Sanilhac, les repas en l'état coûtaient beaucoup trop cher. Environ 7 euros par repas, alors qu'à Notre Dame, le prix ne serait que d'environ 5 euros, dans une cantine proposant moins de bio.

A Marsaneix justement, les élus attendent de voir, souvent dubitatif. Une chose est sûre : la fin de la cantine BIO du village, souvent citée en exemple au niveau national passe très mal auprès de nombreux habitants.