Éducation

Dordogne : rentrée des classes pour Elisabeth Laporte, la nouvelle directrice d'académie

Par Morgane Schertzinger, France Bleu Périgord jeudi 26 janvier 2017 à 13:00

Elisabeth Laporte est la nouvelle inspectrice d'académie de Dordogne.
Elisabeth Laporte est la nouvelle inspectrice d'académie de Dordogne. © Radio France - Morgane Schertzinger - France Bleu Périgord

Elle vient de prendre ses fonctions. Elisabeth Laporte, 56 ans, est la nouvelle directrice d'académie de Dordogne. Cette ancienne professeure d'allemand, périgourdine de naissance, revient aux sources.

Elle avait quitté la Dordogne le temps d'une carrière ailleurs en France. Une carrière qu'Elisabeth Laporte, 56 ans, poursuit aujourd'hui en Périgord, "un hasard, une opportunité" pour elle, en tant que directrice académique des services de l'éducation nationale.

Du Bas-Rhin au Périgord

La nouvelle patronne de l'Education Nationale a un avantage indéniable : elle connaît le département. "J'y ai des attaches familiales et j'y revenais souvent." Elle y revenait lorsqu'elle habitait dans les académies de Toulouse ou de Versailles où elle occupait des postes d'adjointe et de proviseure. Elisabeth Laporte, professeure d'allemand de formation, a ensuite fait ses premiers pas en tant qu'inspectrice d'académie adjointe en Alsace, dans le Bas-Rhin.

Depuis 2011, l'ancienne élève de l'école Clos-Chassaing et du lycée Laure Gatet de Périgueux, était inspectrice d'académie dans l'Oise, département de l'ancienne Picardie, avant de conserver sa fonction mais de changer de région, en 2013, et de rejoindre l'académie de Créteil dans le Val-de-Marne.

Refondation de l'éducation prioritaire

Elisabeth Laporte semble aborder avec sérénité le travail qui l'attend en Dordogne. "Un département clairsemé, avec une concentration des écoles dans les grandes villes... c'est un facteur en prendre en compte quand on parle de la carte scolaire", rassure-t-elle. Elle connaît ses dossiers.

Cette année, le Périgord fait face à une baisse du nombre de ses élèves, ils sont 408 de moins qu'à la rentrée précédente. Pourtant, le département gagne huit postes d'enseignants. Là encore, elle insiste sur "la réflexion à mener concernant le réseau scolaire et la répartition des enseignants."

La nouvelle directrice d'académie, amatrice "des déplacements sur le terrain pour soutenir et rencontrer les équipes", tient à se concentrer sur la refondation de l'éducation prioritaire. Il est inconcevable pour Elisabeth Laporte de continuer à laisser des enfants atteindre le collègue et la classe de sixième sans les bases et les connaissances nécessaires dans toutes les matières, "pas seulement en français ou en maths." Un travail sur lequel elle avait déjà beaucoup planché lorsqu'elle était dans l'Oise.