Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : un plan mathématiques pour aider les petits Périgourdins

-
Par , France Bleu Périgord

La rectrice de l'Académie de Bordeaux était en visite ce mardi 1er octobre à l'école primaire de Champcevinel près de Périgueux en Dordogne. Anne Bisagni est venue assister à la mise en oeuvre sur le terrain du plan mathématiques Villani-Torossian.

Les évaluations effectuées en CP et en CE1 ont révélé que de nombreux élèves, en Dordogne, avaient des difficultés en mathématiques
Les évaluations effectuées en CP et en CE1 ont révélé que de nombreux élèves, en Dordogne, avaient des difficultés en mathématiques © Radio France - Emmanuel Claverie

Donner aux enseignants du primaire les outils, les méthodes pour faire comprendre et aimer les mathématiques à leurs élèves. C'est l'objectif du plan national Villani-Torossian, mis en place dès l'année dernière en Dordogne. La rectrice de l'académie de Bordeaux est venue constater ce mardi 1er octobre comment il était mis en oeuvre à l'école primaire de Champcevinel, à quelques kilomètres de Périgueux en Dordogne.

La rectrice de l'académie de Bordeaux, Anne Bisagni
La rectrice de l'académie de Bordeaux, Anne Bisagni © Radio France - Emmanuel Claverie

En Dordogne, les évaluations du CP et du CE1 ont révélé des faiblesses en mathématiques

"Les évaluations menées en CP et en CE1 ont montré qu'il fallait conforter chez les élèves certaines pratiques" explique Jacques Caillaut, l'inspecteur d'académie de la Dordogne. "Et cela passe bien évidemment par de la formation auprès des enseignants. Une formation qui ne se veut pas culpabilisante, mais d'échanges de pratiques et de comparaisons"

Cela signifie-t-il que les professeurs ont actuellement des difficultés à enseigner les mathématiques? "Le parti pris du plan Villani-Torossian, est de dire qu'au vu des parcours à l'université des professeurs des écoles qui doivent exercer une polyvalence -il y a plus de parcours dans les sciences humaines et sociales qu'en sciences- il peut se comprendre que certains professeurs des écoles, dans l'exercice de leur polyvalence puissent rencontrer quelques préjugés, voire quelques inquiétudes dans leurs capacités à enseigner les mathématiques" répond Anne Bisagni, la rectrice de l'académie de Bordeaux.

"L'objectif, c'est donc plus de confiance, plus d'expertise s'il y a effectivement des lacunes à combler et de faire tomber tous ces préjugés. Car si l'on a un professeur qui est en confiance avec les mathématiques, il va donner confiance aux élèves" conclut-elle.

160 professeurs formés chaque année

En Dordogne, le plan mis en place dès 2018 dans l'ensemble du département permet de former 160 enseignants par an. Ils reçoivent la visite dans les classes de référents en mathématiques, qui leur dispensent sur place conseils et astuces pour faciliter l'apprentissage de la discipline. "Ce qui est historique explique Anne Bisagni, la rectrice de l'académie de Bordeaux, c'est que ce plan s'adresse aux professeurs; nous ne sommes pas sur un programme pour les élèves. Il se déroule pour une partie dans la classe, et pour l'autre lors de séquences théoriques par groupes de quatre à huit professeurs. Cela leur permet d'être en confiance, de partager avec leurs pairs les difficultés qu'ils peuvent rencontrer". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess