Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : un quart des collèges du département "éteints" ce jeudi matin

-
Par , France Bleu Périgord
Saint-Astier, France

Plus du quart des collèges du département de la Dordogne devraient être bloqués ou "éteints" ce jeudi matin. Pour protester surtout contre la baisse des dotations horaires dans certaines matières. Mais la colère et le ras-le-bol des enseignants semblent bien plus général.

Les enseignants protestent contre la suppression des demi-groupes dans certaines matières
Les enseignants protestent contre la suppression des demi-groupes dans certaines matières © Radio France - Antoine Balandra

Plus du quart des collèges de la Dordogne devraient symboliquement rester bloqués ce jeudi matin. Et cela dans le cadre du mouvement "collèges déserts".

Les parents sont invités à laisser leurs enfants à la maison par les profs, même si les élèves qui se présentent sont bien accueillis en classe et par l'équipe périscolaire. Ce sont en fait les profs qui ne sont pas en service qui bloquent symboliquement l'entrée des établissements.  

Cela devrait donc concerner ce jeudi matin Montignac, Saint-Cyprien, Neuvic, Sarlat (où le lycée est aussi mobilisé), Terrasson, Brantôme, Mareuil, Nontron, et Saint-Astier.

Ce mercredi déjà, les collèges de Neuvic ou encore de Saint-Astier étaient très mobilisés. Seuls sept ou huit élèves ont rejoint l'établissement pour aller en cours à Saint-Astier mercredi. Sur 550 en temps normal.

Le collège Henri Bretin très mobilisé à Neuvic - Radio France
Le collège Henri Bretin très mobilisé à Neuvic © Radio France - Antoine Balandra

Les enseignants protestent contre la baisse des dotations horaires à la rentrée prochaine. Notamment la fin des demi-groupes en français en histoire géographie ou encore en anglais à Saint-Astier par exemple. 

"Globalement on ressent une grande lassitude, dit Estelle Maleski professeur de Français au collège Arthur Rimbaud de Saint-Astier. Déjà l'an dernier on avait déjà eu des baisses de demi-groupes. Progressivement on sent qu'on ne va plus y arriver. Donc on déploie tout ce que l'on peut d'énergie pour pallier les manques. Et là on se rend compte que ce n'est plus possible. Donc on est fatigués, écœurés du mépris qu'on nous renvoie, nous on veut tout faire pour la réussite de nos élèves, et on voie qu'on aura pas les conditions pour le faire, c'est très frustrant pour un enseignant"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu