Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

VIDEO - Du nouveau dans les collèges du Finistère

lundi 27 août 2018 à 15:48 Par Aurélie Lagain, France Bleu Breizh Izel

A quelques jours de la rentrée, ce sont des établissements tout neufs ou tout rénovés qui vont accueillir les collégiens. Mais à Landerneau... Y aura-t-il un second collège ?

Collège des Monts d'Arrée à Plounéour-Ménez
Collège des Monts d'Arrée à Plounéour-Ménez © Radio France - Aurélie Lagain

Plounéour-Ménez, France

La rentrée se fait sous le signe de la nouveauté dans les collèges du Finistère. A Plounéour-Ménez, le collège vieillissant a carrément été reconstruit pour 8,2 millions d'euros. La façade de bois et de verre du collèges des Monts d'Arrée surplombe la lande, il peut accueillir 360 élèves.  Rénovation à Lesneven et Concarneau : A Concarneau, le collège était aussi ancien, mais il contenait de l'amiante. Pendant les deux ans du chantier, les élèves ont suivi des cours dans des structures provisoires de type Algeco. Le chantier a coûté 5,9 millions d'euros. Les établissements de Moëlan-sur-Mer et Plouescat sont agrandis.  

Le département investit 20 à 25 millions d'euros par an dans les collèges publics et privés, sans compter ce qu'il verse pour le fonctionnement et ses 740.000 euros d'actions éducatives (collège au cinéma, Agenda XXI, jumelages, classes découverte, sport, séances d'éducation à la sexualité...).

43.000 collégiens s'apprêtent à faire leur rentrée dans le Finistère, 53% dans le public, 47 % dans le privé. Après quelques années de baisse des effectifs, on s'achemine vers une "perspective stable jusqu'en 2022, voire une légère hausse, avant une décroissance", précise Marc Labbey, vice-président du conseil départemental.

Les collèges sont aujourd'hui en partie numériques. Pas question pour le département d'investir trop tôt, pour éviter "les chausses-trappes" des nouveautés et essuyer les plâtres, mais attention également à ne pas investir trop tard. Aujourd'hui 42 collèges sur 60 sont équipés en tablettes numériques, 1.300 ont été distribuées. 4 à 500 vidéo-projecteurs interactifs ont été déployés dans les collèges.

Mais le collège 2018 n'est pas qu'un établissement numérique, c'est aussi un bâtiment aux salles de classes élargies : il faut accueillir 30 élèves, le professeur, mais aussi prévoir l'accès à un élève handicapé et à son AVS (assistant de vie scolaire), et permettre le travail de groupe. Côté cantine, 17.000 repas servis chaque jour dans les collèges publics, la tendance n'est plus au self linéaire, mais aux îlots et aux élèves qui se servent tout seuls (même pour les brocolis). Par ailleurs, le prix du ticket de cantine sera harmonisé à 3,09€ dans tous les collèges publics au 1er janvier 2019. Pour les toilettes, désormais, les nouveaux établissements ont des portes qui vont jusqu'au sol, après "ce qu'on a pu connaître dans tel ou tel établissement".

Reste le problème d'un deuxième collège public à Landerneau. Faute de place dans le collège actuel, des adolescents sont scolarisés à Landivisiau, Sizun ou Daoulas. La présidente du conseil départemental doit se prononcer sur la construction ou non d'un second collège avant la fin de l'année.