Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

E.Macron entrouvre la porte de l’Université

-
Par , , France Bleu RCFM

Ce jeudi Emmanuel Macron s’est adressé aux étudiants en souffrance, impactés par la crise et la fermeture des universités. S’il n’a pas annoncé de retour à la normale, le Président de la République a permis un retour partiel en cours et des mesures d’aides pour les plus en difficulté.

Le Président de la République a permis un retour partiel en cours et des mesures d’aides pour les étudiants les plus en difficulté
Le Président de la République a permis un retour partiel en cours et des mesures d’aides pour les étudiants les plus en difficulté © Maxppp - maxppp

Alors que selon une étude nationale, 66% des étudiants français souffrent de solitude dans leurs logements, le Président de la République a rencontré certains de leurs représentants ce jeudi. Il n'y aura pas de retour à la normale des cours au second semestre a prévenu le chef de l’État. Emmanuel Macron qui a toutefois fait des annonces, pour tenter de rassurer.

Retour « partiel » au présentiel

En ce qui concerne les cours tout d’abord, ils pourront désormais se faire un jour par semaine en présentiel, contre 100% à distance jusqu’ici. Une bonne mesure mais complexe à mettre en place estime Dominique Federici le président de l'Université de Corse : « Le retour en présentiel est _une mesure très opportune_, c’est un premier pas encourageant. Dans les faits, une jauge de 20%, c’est-à-dire donner la possibilité à des étudiants de venir un jour par semaine cela va être très difficile à mettre en œuvre. Avec les dirigeants des composantes nous allons étudier la circulaire pour la mettre en œuvre au plus près des spécificités de chacune. »

 Selon Dominique Federici, dans les faits, donner la possibilité à des étudiants de venir un jour par semaine va être très difficile à mettre en œuvre
Selon Dominique Federici, dans les faits, donner la possibilité à des étudiants de venir un jour par semaine va être très difficile à mettre en œuvre - DR/

Dominique Federici

Pas de quoi forcément convaincre Armand Occhiollini, président de la Ghjuventù Paolina : « Ce sera peut-être un cours mieux compris, mieux assimilé mais _pour l’apprentissage ce n’est pas assez, il faudrait que ce soit complet, reprendre le cursus normalement…_C’est plus pour nous contenter qu’autre chose. »

A Corte le taux d’occupation en résidence du Crous est inférieur à 20% actuellement
A Corte le taux d’occupation en résidence du Crous est inférieur à 20% actuellement - DR/

Armand Occhiollini, président de la Ghjuventù Paolina

Un bon début 

Le Président de la République a permis un retour partiel en cours et des mesures d’aides pour les plus en difficulté
Le Président de la République a permis un retour partiel en cours et des mesures d’aides pour les plus en difficulté © Maxppp - maxppp

Autres annonces faites par Emmanuel Macron au monde étudiant : des repas à 1 euro pour tous ou encore une consultation gratuite chez un psychologue. De bonnes mesures même s'il reste de nombreuses problématiques estime Pierre-Joseph Paganelli, vice-président étudiant du Crous de Corse : « Ces mesures sont importantes, mais il y a autre chose : l’accès à l’emploi, à l’apprentissage. C’est une période charnière pour les étudiants en recherche de stage notamment les dernières années, l’alternance. Il ne faut pas oublier que les étudiants payent les loyers depuis novembre alors qu’ils ne sont plus majoritairement sur les campus. A Corte, par exemple le taux d’occupation en résidence du Crous est inférieur à 20% contrairement au continent où il est plus élevé. Il faudrait peut-être  exonérer les loyers, on l’avait proposé à la ministre qui n’a pas pour l’instant donné de réponse. »

Pierre-Joseph Paganelli, vice-président étudiant du Crous de Corse

Choix de la station

À venir dansDanssecondess