Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Ecole du Cloître-Saint-Thégonnec : l'inspectrice d'académie répond aux parents

mardi 26 septembre 2017 à 8:01 Par Annaïg Haute, France Bleu Breizh Izel

L'inspection académique se fend d'une mise au point, alors que le blocage de l'école du Cloître-Saint-Thégonnec, dans le Finistère, se poursuit, trois semaines après la rentrée scolaire. Elle rappelle que le nombre d'élèves est plus faible que les prévisions et dénonce les méthodes des parents.

L'inspectrice académique affirme qu'il n'y aura pas de classe supplémentaire (photo d'illustration).
L'inspectrice académique affirme qu'il n'y aura pas de classe supplémentaire (photo d'illustration). © Maxppp - François Destoc

Bretagne, France

Trop c'est trop pour l'inspection académique du Finistère ! Ce lundi matin, les agents de l'inspection académique de Morlaix ont trouvé la porte du bâtiment murée. Sur les parpaings, on peut lire : "mur administratif". Une inscription qui résonne comme une référence au combat des parents d'élèves du Cloître-Saint-Thégonnec qui protestent toujours contre la fermeture d'une classe. Joint par France bleu, les parents d'élèves estiment que c'est surement l'oeuvre d'un sympathisant. Ils expliquent : "On ne revendique pas, mais on soutient cette action et on remercie celui qui a fait ça !"

J'ai moi aussi l'impression de me heurter à un mur", s'agace l'inspectrice

Un mode opératoire qui ne fait pas du tout rire l'inspectrice d'académie, qui évoque une méthode "déplorable". "J'ai moi aussi l'impression de me heurter à un mur", s'agace Caroline Lombardi-Pasquier. L'inspectrice rappelle que les parents du Cloître-Saint-Thégonnec ont été reçus deux fois à Morlaix, et une fois à Quimper, et qu'elle n'a pas de poste à leur proposer. Les parents d'élèves expliquent qu'ils aimeraient la rencontrer en personne, plutôt que ses représentants.

23 élèves par classe, comme dans le passé

Selon la représentante de l'Education nationale, 23 élèves par classe, c'est une moyenne tout à fait raisonnable. Aux parents qui lui répondent que les locaux ne sont pas adaptés, elle explique qu'à part l'année dernière, les enfants étaient déjà 23 ou 24 par classe les années précédentes. Au passage, elle rappelle aussi qu'elle a proposé une solution temporaire, avec un quatrième poste qui pouvait être affecté à l'école le temps d’aménager les bâtiments différemment, jusqu'aux vacances de la Toussaint. Proposition refusée par la mairie et les parents, qui dénoncent "une logique uniquement comptable". Pour ces derniers, une classe neuve a été construite il y a quatre ans, "on ne va pas changer les choses et engager de nouveaux travaux maintenant !".

Pas une zone de revitalisation rurale

Des parents qui ont écrit à Emmanuel Macron pour évoquer la ruralité de leur territoire, mais elle explique aussi que la commune n'est pas une zone de revitalisation rurale.