Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ecoles en grève : les enseignants manifestent dans les rues d’Occitanie

-
Par , France Bleu Occitanie

Les écoles, les collèges et les lycées tournent au ralenti ce Lundi 12 Novembre. Selon le rectorat, seul 14,5% des enseignants étaient en grève sur l’Académie de Toulouse.

350 enseignants ont défilé dans les rues de Montauban
350 enseignants ont défilé dans les rues de Montauban © Radio France - Clémentine Vergnaud

Tous les syndicats avaient appelé les enseignants à la grève ce Lundi 12 Novembre, une première depuis 2011, pour protester contre le budget 2019 qui prévoit la suppression de 2650 postes de professeurs dans les collèges et lycées, 550 dans le privé et 400 dans l'administration. Selon les syndicats, près d'un enseignant sur deux dans le second degré et un sur quatre dans le primaire a cessé le travail selon. Le ministère de l'Education nationale ne recense que 10% de grévistes. 

Selon le Rectorat de Toulouse , 14,5% des enseignants étaient en grève ce Lundi, 13% dans les écoles maternelles et primaires, 16% dans les collèges et les lycées de l’Académie de Toulouse. Les enseignants étaient peu nombreux dans les défilés.

Toulouse

Le défilé des enseignants toulousain s’est élancé à 14h30 de la Place Arnaud Bernard pour remonter les boulevards jusqu’au Monument au mort pour contester l'annonce de la suppression de 2 650 postes par le ministre de l’Education. La manifestation n’a rassemblée qu’environ 500 personnes, un chiffre décevant reconnaissent eux même les syndicats enseignants qui estiment qu’il y avait beaucoup plus d’enseignants en grève dans leurs établissements.

Albi

Les enseignants du Tarn se sont rassemblés à 14h30 sur la place du Vigan. Ils étaient environ 150 à avoir répondu à l’appel des syndicats pour manifester contre les suppressions de poste. 

Montauban

Enseignants du primaire et du secondaire, ils étaient environ 350 manifestants. Ils sont partis vers 13h30 du Lycée Bourdelle, avant de passer le CIO, le centre d'information et d'orientation menacé de fermeture, pour  rejoindre la Préfecture. Ils ont dénoncé l'impact des suppressions de postes sur la qualité de l'enseignement, notamment dans les écoles où le directeur n'a pas de décharge. "On nous demande de faire de plus en plus de choses, on a de plus en plus de tâches à gérer, notamment depuis les attentats en termes de sécurité. On n'a pas plus de temps et pas plus de moyens", déplore Céline, directrice d'une école située près de Montauban. Elle a six classes à gérer et assure en plus l'enseignement pour 29 élèves de grande section : "Je n'ai pas de secrétaire donc je n'ai personne pour répondre. Les parents n'ont plus le droit de rentrer dans l'école donc à chaque fois qu'un parent sonne, je dois répondre et c'est du temps de classe en moins pour les élèves." Elle demande donc au moins une aide administrative dans chaque école et "un peu plus de temps pour se consacrer correctement à notre travail de direction".

Foix

Les enseignants de l'Ariège étaient 300 à 500 à manifester selon les syndicats. Ils se sont rassemblés à 10h30 devant l’inspection académique, avant de défiler jusqu’à la Halle aux grains. « De l’argent pour l’Education, pas pour les patrons » pouvait-on lire sur une banderole en tête de cortège.

Auch 

250 enseignants du Gers se sont rassemblé devant l’Inspection Académique à Auch en brandissant chacun un « carton rouge » au budget de l’Education Nationale. Des cartons rouges qu’ils ont posté dans la boite aux lettres de l’inspection académique du Gers.

Rodez

150 à 220 manifestants selon les syndicats se sont rassemblé sur la place d’Armes à Rodez, avant de défiler dans les rues jusqu’à l’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Enseignement, l’ex IUFM, qui serait menacée selon les syndicats enseignants dans la réforme annoncée par le ministre de l’Education Nationale Jean-Michel Blanquer.

Cahors

200 enseignants en grève du Lot se sont rassemblé à 10h30 place François-Mitterrand à Cahors. Selon les syndicats enseignants, il y avait 25 à 30% de grévistes dans le premier degré 30 à 50%  d’enseignants en grève selon les établissements dans le second degré. Selon l’Inspection d’Académie, il y avait 12% d’enseignants grévistes ce Lundi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess