Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Écrire un discours pour Hitler : le sujet d'histoire qui choque à Bordeaux

vendredi 22 juillet 2016 à 15:15 Par France Bleu Gironde, France Bleu Béarn, France Bleu Gascogne, France Bleu Gironde et France Bleu

Un sujet d'histoire mis à disposition des professeurs de l'académie de Bordeaux proposait aux élèves de troisième de se mettre dans la peau d'un employé du Reich et de rédiger un discours de propagande pour Hitler. L'académie vient de le retirer suite aux critiques de plusieurs professeurs.

La rédaction d'un discours antisémite destiné à des élèves de troisième
La rédaction d'un discours antisémite destiné à des élèves de troisième - ©académie de Bordeaux

Bordeaux, France

Rédiger un discours de propagande pour un Adolf Hitler en colère, c'est l'exercice proposé jusqu'à ce matin aux professeurs de collèges sur le site de l'académie de Bordeaux.

Rédiger un discours de propagande à un Führer en colère, un exercice destiné à des élèves de troisième. - Aucun(e)
Rédiger un discours de propagande à un Führer en colère, un exercice destiné à des élèves de troisième. - ©académie de Bordeaux

Un exercice qui a choqué de nombreux enseignants sur les réseaux sociaux. Interrogée par France Bleu Gironde, Sandrine Doucet, députée de la 1ère circonscription de la Gironde et membre de la commission des programmes scolaires, estime qu'il est dangereux de prendre aussi peu de recul sur un tel sujet. ''Un exercice tel quel, brut, sans chercher à prendre de la hauteur, n'a aucun intérêt pour les élèves. C'est très surprenant.''

Une base de données pour les enseignants

Cet exercice est proposé aux enseignants -qui sont les seuls à y avoir accès- sur le site de l'académie de Bordeaux. Ils peuvent décider de l'utiliser tel quel ou partiellement, et sont préparés par d'autres professeurs. En l'occurrence, ce sujet sur la bataille de Stalingrad était destiné à des élèves de troisième. Une première partie proposait aux élèves de se mettre dans la peau d'un rédacteur pour le journal de l'armée rouge, et la seconde dans celle d'une plume d'Adolf Hitler, afin de réaliser un discours de propagande antisémite.  Il fait partie d'un ensemble de travaux qui leur servent à préparer leurs cours et ne sont accessibles que par eux mais beaucoup se retrouvent souvent devant les élèves, c'est le principe de ces ''matériaux pédagogiques''.

La première partie de l'exercice consiste à se mettre dans la peau d'un rédacteur du journal de propagande de l'armée rouge. - Aucun(e)
La première partie de l'exercice consiste à se mettre dans la peau d'un rédacteur du journal de propagande de l'armée rouge. - ©académie de Bordeaux

Une ''maladresse'' concède l'inspection d'académie

Michel Roques, l'inspecteur d'académie de Bordeaux reconnait qu'il s'agit d'une maladresse. ''Nous avons décidé de retirer cet exercice. Il est vrai que la deuxième partie peut choquer, surtout lorsque l'exercice n'est pas présenté dans son ensemble. Il s'agit d'un exercice de confrontation, mais li est vrai que c'est la formulation est maladroite.'' L'inspecteur d'académie qui défend aussi le professeur à l'origine de cet exercice : "je le connais très bien, c'est un professeur au dessus de tout soupçon. Il a seulement voulu proposer aux élèves de retrouver des éléments du cours dans un exercice pratique." L'exercice en question qui portait sur la bataille de Stalingrad a donc été retiré en tout hâte. Il était disponible sur le site de l'académie de Bordeaux depuis fin 2014.