Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Education : Julie Benetti présente la réforme du baccalauréat

jeudi 12 juillet 2018 à 18:06 Par Thibault Quilichini et Olivier Castel, France Bleu RCFM

La rectrice d'académie a tenu à saluer les très bons résultats des élèves corses au brevet des collèges, avant de présenter la nouvelle réforme du baccalauréat. Une réforme qui, selon elle, sera facilement applicable à la Corse.

Les élèves entrant en seconde à la rentrée 2018, seront les premiers concernés par la nouvelle réforme du baccalauréat
Les élèves entrant en seconde à la rentrée 2018, seront les premiers concernés par la nouvelle réforme du baccalauréat © Maxppp - Maxppp

Corse, France

Deux-mille-six-cent-cinquante-et-un collégiens corses ont obtenu leur brevet cette année. Le taux de réussite atteint 87% , soit 3% de moins que l'année dernière, plus de 60 % des lauréats ont obtenu une mention, les plus nombreux d'entre eux étant les 24% à avoir décroché la mention très bien. D'excellents résultats que n'a pas manqué de saluer Julie Benetti, la rectrice de l'académie de Corse, qui en a profité pour présenter la réforme du baccalauréat voulue par Jean Michel Blanquer le ministre de l'Education nationale.  

Plus de liberté dans le choix d'orientation 

À partir de la rentrée 2018, les élèves de seconde seront testés sur leurs acquis et leurs besoins en mathématiques et en français, et bénéficieront d'un accompagnement personnalisé. Durant les trois années de lycée, c'est le projet professionnel de l'élève qui sera au cœur des enseignements comme l'explique Julie Benetti "Il y a une part d'enseignements à la carte, mais en même temps, si il y a un choix d'enseignements de spécialité, nous veillerons, et c'est tout l'objet de cette réforme, de consolider les savoirs fondamentaux, le français, les mathématiques, la philosophie [...] Élever le niveau des élèves dans l'acquisitions de ces savoirs fondamentaux, et en même temps, leur permettre de choisir leurs orientations par les enseignements de spécialité [...] Il y aura une part de contrôle continu, puis des épreuves finales en fin de terminale, qui porteront sur la philosophie et les enseignements de spécialité, et enfin l'épreuve orale, le projet de l'élève, choisi en lien avec les enseignements de spécialité."

Julie Benetti, rectrice de l'académie de Corse

Une réforme qui favorisera l'enseignement de la langue corse

Selon Julie Benetti, la réforme du baccalauréat sera facilement applicable dans l'île, et sera de surcroît bénéfique pour l'enseignement du Corse "Nous avons la grande chance que l'académie de Corse compte de petits effectifs,  de manière à ce que nous puissions véritablement mettre en oeuvre cette réforme, en accompagnant de manière extrêmement étroite, chaque élève à partir de la seconde. Par ailleurs, évidemment cette réforme est une occasion formidable pour favoriser encore l'enseignement de la langue et de la culture corse au lycée."

Julie Benetti à propos de l'application de la réforme du baccalauréat dans l'île