Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : le confinement sera prolongé au-delà du 15 avril, Emmanuel Macron s’exprimera lundi soir

Boom des inscriptions dans les écoles privées de Toulon

-
Par , , France Bleu Provence

De plus en plus de parents souhaitent inscrire leurs enfants dans une école privée. Mais à Toulon, les sept établissements catholiques affichent déjà complet pour la rentrée 2020-2021.

Dans l'académie de Nice, l'enseignement catholique obtient 17 postes supplémentaires.
Dans l'académie de Nice, l'enseignement catholique obtient 17 postes supplémentaires. © Radio France - ©David Ademas

Pour la rentrée prochaine, les inscriptions dans les écoles privées de Toulon explosent ces dernières semaines. Les listes d'attente ne cessent de s'allonger, car les sept établissements catholiques de la ville affichent déjà complet. Par exemple, à l'externat Bon Accueil, dans le quartier du Mourillon, les demandes d'inscriptions sont en hausse de 10% pour la rentrée prochaine. 

Ces mêmes inscriptions ont d'ailleurs été bouclées pendant les vacances de la Toussaint et en à peine 15 jours : "Cette année, en petite section, il y a eu 102 demandes pour 60 places. Même chose pour la sixième. On a eu 123 demandes pour 60 places", explique Dominique Collignon, assistante de direction à Bon Accueil. 

Des demandes pour la rentrée 2021-2022

L'externat Bon accueil reçoit même des demandes d'inscriptions pour la rentrée 2021, du jamais vu ! Si les écoles privées attirent autant, ce n'est pas uniquement pour les valeurs qu'elles transmettent :

"Il peut y avoir des contournements de cartes scolaires. Beaucoup de parents veulent inscrire leurs enfants en 6e pour éviter le collège de secteur", Pierre Bonnefoy, directeur de l'externat Bon accueil.

Olivier est père de famille est il paiera 200 euros par mois pour que son fils de 10 ans entre dans un collège privé en septembre prochain : "l'établissement de notre quartier ne bénéficie pas d'une bonne réputation, dit-il avant d'ajouter : la bonne réputation de l'enseignement privé me rassure en tant que parent."

Des classes surchargées

Pour faire face à cette hausse du nombre d'élèves, l'académie de Nice a obtenu 17 postes supplémentaires. Mais avec 34 élèves par classes en moyenne, et ce quelque soit le niveau, les effectifs restent surchargés dans les écoles privées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu