Éducation

Elèves et parents d'élèves du lycée Wallon dénoncent les conditions d'accueil à la cantine

Par Rafaela Biry-Vicente, France Bleu Nord vendredi 6 octobre 2017 à 17:59

Opération sandwichs ce midi devant le lycée Wallon organisé par la FCPE
Opération sandwichs ce midi devant le lycée Wallon organisé par la FCPE © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

La FCPE a distribué 300 sandwichs ce midi aux élèves du lycée Wallon, une opération symbolique pour dénoncer les conditions d'accueil des élèves à la cantine, une cantine trop petite et obsolète. Résultat des lycéens qui mangent en 10 minutes ou préfèrent aller manger un sandwich.

Après des mois et des mois de tractations avec la FCPE, le conseil régional avait acté en mai la tenue de travaux de rénovation de la cantine, une grosse partie pendant l'été pour une mise en service à la rentrée et une autre à la fin de l'année, le problème c'est que ces travaux n'ont toujours pas été réalisés de quoi mettre en colère les parents d'élèves qui ont donc décidé de distribuer ce vendredi des sandwichs aux lycéens pour dénoncer leurs conditions d'accueil au restaurant scolaire.

Le reportage de Rafaela Biry-Vicente

Des lycéens qui témoignent tous de leur galère quotidienne pour aller manger à la cantine, une file d'attente de 40 minutes régulièrement ce qui leur laisse seulement 20 minutes ensuite pour manger quand ils n'ont qu'une pause d'une heure.

Quand ils arrivent enfin à s'installer, il n'y a pas forcément de place, et du coup, les élèves se retrouvent à plusieurs sur une même chaise, raconte Angela une maman de Seconde. Ensuite ils arrivent en retard en cours, parfois des retards de 20 minutes, assure Salomé, en 1re.

c'est galère ! on mange en 20 minutes, on est en retard en cours, on préfère aller manger à l'extérieur , témoignages de lycéens

Résultat, selon la FCPE, un tiers des élèves désertent la cantine et vont s'acheter un sandwich ou des tacos en ville pour le manger dans la cour du lycée. Inadmissible pour Jean-François, membre de la Fédération qui dénoncer la perte d'un service public.

Béatrice Béral est membre de la FCPE

Trois conseillers régionaux membres du conseil d'administration du lycée sont venus discuter avec les manifestants ce midi, ils promettent la tenue de la première partie des travaux pendant les vacances de la Toussaint. Des conseillers qui rappellent que la région a investi 40 millions d'euros dans le lycée centenaire ces dernières années avec notamment la création d'un internat.