Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Emmanuel Macron à Nantes pour promouvoir l'égalité des chances

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Loire Océan

Le président de la République s'est rendu à Nantes ce jeudi. Un déplacement consacré à l’égalité des chances dans la Fonction publique. Le chef de l'Etat a promis d'ouvrir "1 000 places supplémentaires en classes préparatoires "Talents" aux concours administratifs, dès 2021".

Emmanuel Macron en déplacement à Nantes pour parler "talents" et égalité des chances.
Emmanuel Macron en déplacement à Nantes pour parler "talents" et égalité des chances. © Radio France - Nina Valette

Emmanuel Macron est arrivé vers 11h à l’Institut Régional d’Administration (IRA) de Nantes, pour échanger avec des élèves fonctionnaires, des élèves de classe préparatoire intégrée à l’IRA et des lycéens.  

Il y a présenté la nouvelle voie "Talents" réservée à des jeunes d'origines modestes ou des quartiers défavorisés, qui disposeront de quelques places à l'ENA et dans quatre autres écoles de hauts fonctionnaires. 

Le président de la République était accompagné par la ministre de la Transformation et de la Fonction publique  Amélie De Montchalin et par Sarah El Haïri, secrétaire d’Etat chargée de la Jeunesse et de l'Engagement. 

"Pour favoriser l'égalité dans l'accès à la Fonction publique, nous ouvrons 1 000 places supplémentaires en classes préparatoires "Talents" aux concours administratifs, dès 2021, a indiqué Emmanuel Macron. "Aux jeunes qui en ont le besoin, nous proposons 4 000 euros d'allocations pour les aider à accéder aux concours de la fonction publique. C'est deux fois plus qu'en 2019", a ajouté le chef de l'Etat.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Emmanuel Macron profite de ce déplacement en Loire-Atlantique depuis son élection pour illustrer l'application sur le terrain du plan de relance, en allant ensuite visiter une usine du groupe Aplix, au Cellier, à 30 km de Nantes. Elle est spécialisée dans les attaches rapides auto-agrippantes notamment pour l’automobile, l’aéronautique, le militaire ou encore le médical. Cette entreprise familiale doit bénéficier de fonds pour sa modernisation. Elle compte six usines dans le monde. 

Echange entre la maire de Nantes et le président de la République

Juste avant son arrivée à l'IRA, Johanna Rolland a pu s'entretenir quelques minutes avec Emmanuel Macron sur la sécurité dans la ville et la crise sanitaire que nous traversons. 

La maire de Nantes a notamment demandé des effectifs de Police Nationale supplémentaires dans la perspective de la signature du Contrat de Sécurité Intégrée. Pour Johanna Rolland, "la Ville va recruter 70 policiers municipaux, l'État doit faire au moins autant". 

Concernant la lutte contre le crise du coronavirus, la maire de Nantes a signalé au président de la République les innovations locales en matière de lutte contre la Covid-19 "qui attendent un soutien de l’État, et notamment celle de l’entreprise nantaise Xénothéra qui développe un traitement".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess