Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Tours : Emmanuel Macron assume ses choix auprès des retraités

mercredi 14 mars 2018 à 17:26 Par France Bleu Touraine, France Bleu Touraine

Ce mercredi, Emmanuel Macron inaugure le nouveau centre de formation des Compagnons du devoir à Tours. A son arrivée, il a été interpellé par des retraités sur la baisse des pensions et la hausse de la CSG.

Emmanuel Macron échange avec des retraités sur la baisse des pensions et la hausse de la CSG
Emmanuel Macron échange avec des retraités sur la baisse des pensions et la hausse de la CSG - Les Jeunes avec Macron

Indre-et-Loire, France

Le président de la République est arrivé ce mercredi en Touraine pour un déplacement de deux jours axé sur la formation, l'éducation et l'apprentissage. Il est accompagné de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, Muriel Pénicaud, ministre du Travail, et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. Ce mercredi, Emmanuel Macron a inauguré le nouveau centre de formation des Compagnons du devoir, l'occasion de parler apprentissage.  

Emmanuel Macron chez les Compagnons du devoir où l'attendent des retraitées mécontentes

Le président de la République est arrivé peur après 17 heures, en compagnie de Muriel Pénicaud.

On nous a pompé notre argent, toute notre vie - Une retraitée

Le président de la République a été interpellé par plusieurs retraités à son arrivée chez les Compagnons. "Là on nous a vraiment pompé et on a travaillé toute notre vie, explique une retraitée. Emmanuel Macron a répondu, vous avez travaillé toute votre vie pour quoi : pour payer les retraites de vos aînés! Vos retraites ce sont les jeunes qui vont la financer. Vous avez connu la guerre. Vous êtes partis à la retraite au même âge que vos parents avec une espérance de vie de 10-15  ans de plus. Je suis obligé d'en tenir compte. La CSG, on vous l'a pas pompée! On a baissé  de 30% les cotisations salariales pour que les gens qui travaillent  puissent payer vos retraites.

Ne lâchez rien Mr le Président

La dame : On est pas content. Le président,  j'assume. Je sais, ça râle. Je vous demande un petit effort pour ceux qui travaillent.   Si je ne fais pas cet effort pour ceux qui travaillent il n'y aura personne pour payer vos retraites

Plus loin, d'autres personnes prennent aussi la défense du président : "Ne lâchez rien merci d'être là".

E.Macron à la rencontre des jeunes compagnons

Emmanuel Macron est allé pendant plus de 2 heures à la rencontre des apprentis, comme Benjamin Martin, en CAP  1ère année

Benjamin Martin, CAP, 1ere année - Radio France
Benjamin Martin, CAP, 1ere année © Radio France - Denis Guey

Dès 15 heures 30, les jeunes compagnons attendaient l'arrivée du cortège présidentiel.

De jeunes compagnons de Tours - Radio France
De jeunes compagnons de Tours © Radio France - Denis Guey

Emmanuel Macron doit rencontrer le maire de Tours, Christophe Bouchet (UDI) à 19h30.

Après ce passage à l'hôtel de ville, le président de la République est attendu ce mercredi soir au restaurant d'application du CFA des Douets. Dès 15 heures d'ailleurs, les apprentis cuisiniers et serveurs chargés de préparer le dîner présidentiel ont eu droit à un ultime briefing de la part de Thibaut Coulon, adjoint au maire.

Captation Facebook CFA Tours - Aucun(e)
Captation Facebook CFA Tours - Thibauut Coulon

Une manifestation Place Anatole France

Une manifestation contre la casse des droits sociaux et démocratiques est organisée depuis 17h30 Place Anatole France à Tours, une manifestation très encadrée à l'appel de plusieurs collectifs, associations, et syndicats de gauche et d’extrême gauche. Du coup, précise FilBleu, les stations Nationale, Porte de Loire et Jean Jaurès ne sont pas desservies. Au total, on dénombre sur place environ 300 manifestants.