Éducation

Emploi, mariage : les belles histoires d'Erasmus de Belfort à l'Irlande en passant par la Pologne

Par Hugo Flotat-Talon et Rebecca Gil, France Bleu Belfort-Montbéliard vendredi 13 janvier 2017 à 4:54

Nicolas a passé un an en Pologne avec des étudiants de toute l'Europe
Nicolas a passé un an en Pologne avec des étudiants de toute l'Europe

Le programme d'échange entre étudiants fête ses 30 ans cette année. De Belfort à la Pologne, en passant par l'Irlande, les étudiants ressortent souvent enchantés de leurs expériences. A la clé : des souvenirs inoubliables, des emplois et parfois même des mariages !

Il fête ses 30 ans cette année ! Le programme européen d'échange entre étudiant Erasmus a déjà séduit cinq millions d'étudiants depuis 1987, dont 1 million de Français ! Rendu célèbre par le film l'Auberge Espagnol, le programme réunit aujourd'hui trente-trois pays. Les étudiants passent entre trois mois et un an à l'étranger. Et il est rare de trouver des étudiants mécontents après leur expérience ! "C'est souvent la première fois que les étudiants quittent la France, ils apprennent à se débrouiller, et trouvent même plus facilement du travail à leur retour", estime François Ashbahs, président de l'association ESN Belfort Montbéliard (Exchange Erasmus Students Network) qui réunit des anciens étudiants Erasmus du Nord Franche-Comté.

Du travail grâce à l'anglais appris en Erasmus

En 2013, du haut de ses 20 ans Nicolas Petifour part à l'autre bout de l'Europe pour un an d'Erasmus. Á Łódź en Pologne. "On prononce "oudj", je vous explique pas la galère pour trouver le bon train arrivé dans le pays alors que personne ne comprend où vous voulez aller", se marre-t-il aujourd'hui. "Mais c'était génial comme expérience. L'Auberge Espagnol montre bien les choses au final. C'est du boulot, il y a des examens à la fin, mais vous rencontrez des gens de toute l'Europe et vivez des choses incroyables", raconte-t-il sourire aux lèvres. "C'est la seule fois où je me suis baigné en extérieur dans une piscine chauffée par moins cinq degrés", se marre-t-il. "Aujourd'hui je suis manager dans une entreprise d’ingénierie à Belfort, je n'aurais pas pu avoir ce poste sans l'anglais, et c'est en Erasmus en Pologne que j'ai tout appris", raconte le jeune homme de 23 ans.

Un mariage après un Erasmus à Belfort

Á l'heure où Nicolas était en Pologne, Keelin Farrell arrivait elle à Belfort, depuis l'Irlande. "Je n'avais pas choisi Belfort , je n'ai pas eu le choix, mais c'était super. L'UTBM ce n'est pas très grand alors j'ai rencontré tout le monde, et j'ai appris le français alors que souvent en Erasmus les étudiants étrangers restent entre eux", raconte la jeune fille devenue professeur d'anglais à Paris. Aujourd'hui elle revient régulièrement à Belfort, mais pas seul. "J'ai rencontré Mathieu à une fête de l'UTBM à Sévenans en 2013. Depuis on s'est fiancé et on va se marier au mois de novembre en Irlande", raconte-t-elle. Au moment de son mariage Nicolas Petifour sera en Pologne, pour des vacances, avec, évidemment, ses anciens camarades Erasmus.