Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

En Bretagne, on compte 2793 décrocheurs scolaires

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Selon la première synthèse régionale de l'Observatoire du décrochage, 3% des 16/25 ans sont considérés en décrochage. Soit 2793 jeunes. les garçons décrochent plutôt vers 16 ans. Les filles après 19 ans. Des statistiques utiles aux 17 plateformes bretonnes de suivi et d'appui aux décrocheurs.

Les décrocheurs sont des jeunes que l'on ne retrouve plus en formation initiale.
Les décrocheurs sont des jeunes que l'on ne retrouve plus en formation initiale. © Radio France - Stéphanie Berlu

Bretagne, France

Ce n'est pas parce que la Bretagne a un excellent taux de réussite aux examens qu'il ne faut pas s’intéresser aux décrocheurs scolaires. ! 

Selon la première synthèse régionale du tout nouveau Observatoire du décrochage,  on compte en Bretagne 2793 "décrocheurs", c'est à dire des jeunes âgés de 16 à 25 ans du second degré,  qui ont arrêté une formation sans en reprendre une autre. Mais ce chiffre doit être tempéré, car la région Bretagne  compte tous les jeunes qui "décrochent" même lorsqu'ils ont un BEP ou un CAP. Alors qu'au niveau national, on parle de "décrocheurs" seulement pour les jeunes qui n'ont aucun diplôme.  Ici, en Bretagne, la région cherche à rattraper aux branches tous ceux qui décrochent du secondaire. 

Plus de décrocheurs à Quimper qu'à Brest

Sur les 2793 jeunes repérés, 1592 sont à Rennes,  728 à Quimper, 596 à Brest.  Parmi ces jeunes, 39% sont des filles. Un quart a 18 ans. Les garçons décrochent plus tôt, vers 16 ans. Les filles plutôt après 19 ans. 61% des décrocheurs et décrocheuses laissent tomber une filière pro, souvent pendant l'année de terminale du bac pro.

17 plateformes bretonnes de suivi et d'appui

Ces statistiques sont utiles aux 17 plateformes bretonnes de suivi et d'appui aux décrocheurs, qui tentent de reprendre contact avec ces jeunes pour trouver des solutions.  Outre les 549 messages laissés sans réponse, les PSAD font face à des refus  de prises en charge. L'an dernier, 88 jeunes ont refusé explicitement les rendez-vous. Les recherches de l'Observatoire du décrochage devaient être très utiles pour mieux comprendre le phénomène. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu