Éducation

En Creuse, une commune va construire une nouvelle école

Par Valérie Mosnier, France Bleu Creuse dimanche 6 novembre 2016 à 1:49 Mis à jour le dimanche 6 novembre 2016 à 1:50

Le projet de nouvelle école élémentaire à Saint-Sulpice-le-Guérétois
Le projet de nouvelle école élémentaire à Saint-Sulpice-le-Guérétois - Cécile Ripp-Massandari © Nuances d'Architectures

Les locaux actuels sont trop petits ! La commune de Saint-Sulpice-le-Guérétois, à 7 kilomètres de Guéret, a carrément décidé de faire construire une nouvelle école pour ses 112 élèves du CP au CM2.

C'est une démarche plutôt rare en Creuse à l'heure des regroupements pédagogiques et des restrictions budgétaires, mais à Saint-Sulpice-le-Guérétois, 2.000 habitants, le maire explique que "les travaux de rénovation de l'école actuelle coûtaient aussi cher que de construire du neuf "sans parler des contraintes liées à un bâtiment du 19e siècle", poursuit Claude Guerrier "on a donc décidé de construire une nouvelle école."

Le projet aura mis dix ans à aboutir. En 2007, la commune avait obtenu la création d'une cinquième classe, mais faute de place suffisante dans le bâtiment un préfabriqué a été acheté et installé dans la petite cour de récréation. Moins de place pour les enfants pour jouer et des classes trop exiguës, mal adaptées aux enseignements d'aujourd'hui... la municipalité a donc franchit le pas, ouverture prévue pour la rentrée 2018.

Le maire devant le préfabriqué installé en urgence en 2007, lors de la création de la 5e classe à St-Sulpice-le-Guérétois - Radio France
Le maire devant le préfabriqué installé en urgence en 2007, lors de la création de la 5e classe à St-Sulpice-le-Guérétois © Radio France - Valérie Mosnier

Les travaux sont estimés à près de 3.5 millions d'euros

Le nouveau bâtiment sera construit sur des terrains acquis par la commune, juste derrière l'école actuelle. Il y aura six classes, mais aussi une nouvelle cantine car l'actuelle, juste à côté de la maternelle est devenue trop petite pour accueillir les 160 demi-pensionnaires. L'idée de la mairie, c'est donc de démolir la salle des maîtres de l'école élémentaire, le préau, la salle de garderie et la chaufferie pour créer un chemin entre les écoles maternelle et élémentaire.

Claude Guerrier sur les terrains de la future école de St-Sulpice-le-Guérétois, qui sera entourée d'un nouveau quartier. - Radio France
Claude Guerrier sur les terrains de la future école de St-Sulpice-le-Guérétois, qui sera entourée d'un nouveau quartier. © Radio France - Valérie Mosnier

Pour construire le nouvel ensemble, la municipalité compte sur l’autofinancement, elle a environ 650.000 euros mis de côtés au fil des années, les subventions à hauteur de 70% et une part d'emprunt. Le maire Claude Guerrier a bien conscience de ne pas être dans le courant de ce qui se fait actuellement en Creuse, où la tendance est aux regroupements pédagogiques, mais l'élu est confiant "nos territoire et l'espace qu'ils proposent restent attractifs pour les populations, encore faut-il maintenir les services nécessaires."

Une verrière servira de séparation, et de passage, entre les salles de classe et la cantine - Aucun(e)
Une verrière servira de séparation, et de passage, entre les salles de classe et la cantine - Cécile Ripp-Massandari © Nuances d'Architectures

Si tout va bien, la nouvelle école élémentaire devrait entrer en fonctionnement pour la rentrée 2018, les appels d'offre aux entreprises ont été lancés ce vendredi. Le temps d'examiner les dossiers, les travaux devraient commencer en février prochain et durer 22 mois, sans compter les aléas météorologiques.

Quant à l'école actuelle, elle ne restera pas vide longtemps. Les salles seront utilisées pour les activités périscolaires et pour l'agrandissement de la bibliothèque.

L'actuelle école de St-Sulpice-le-Guérétois, qui date du 19e siècle, a aussi accueilli la mairie avant son déménagement dans l'ancien presbytère. - Radio France
L'actuelle école de St-Sulpice-le-Guérétois, qui date du 19e siècle, a aussi accueilli la mairie avant son déménagement dans l'ancien presbytère. © Radio France - Valérie Mosnier