Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Éducation

EN IMAGES : le point sur les occupations d'écoles dans le Puy-de-Dôme

jeudi 31 janvier 2019 à 18:42 Par Eric Le Bihan, France Bleu Pays d'Auvergne

Les contours de la prochaine carte scolaire entraînent comme chaque année des inquiétudes chez les parents d'élèves et les enseignants. Plusieurs mobilisations sont recensées dans le Puy-de-Dôme.

Mobilisation pour sauver une classe à l'école des Martres-sur-Morge
Mobilisation pour sauver une classe à l'école des Martres-sur-Morge - © APEM

Puy-de-Dôme, France

Le directeur d'Académie, Philippe Tiquet, a annoncé en début de semaine l'ouverture de 19 classes et la fermeture de 21 classes dans le 1er degré. Une carte qualifiée de "pondérée" par l'Education nationale, d'autant qu'en trois ans, le Puy-de-Dôme a perdu près de 900 élèves. Cette perspective n'est évidemment pas du goût des parents d'élèves qui multiplient les actions pour tenter de sauver leur classe. 

15 élèves en moins aux Martres--sur-Morge

Exemple dans l'arrondissement de Riom. Aux Martres-sur-Morge précisément. Les parents d'élèves ont décidé le blocage complet de l'école ce jeudi jusqu'à obtenir une réponse officielle. Une marche blanche est prévue ce dimanche à partir de 10h30 dans les rues du village avec signature de pétition. Actuellement, l'école des Martres-sur-Morge compte cinq classes pour 111 élèves. Ils ne seront que 96 à la prochaine rentrée. Suffisant pour justifier une fermeture de classe selon l'éducation nationale. Les parents d'élèves rétorquent que les prévisions pour la rentrée 2020 sont bonnes avec notamment la construction en cours de 24 lots. Des familles devraient donc s'y installer.  Une pétition en ligne a été lancée.

Mobilisation aux Martres-sur-Morge - Aucun(e)
Mobilisation aux Martres-sur-Morge - Tatiana Flavien Blanchon

70 élèves pour trois classes aux Ancizes-Comps

Aux Ancizes-Comps, la mobilisation s'est mise en place dès mercredi malgré le froid et la neige. Les frondeurs refusent la fermeture de la 4e classe à la rentrée 2019. L'école est occupée tous les jours en attendant la décision qui doit intervenir mercredi prochain. L'inspecteur de l’éducation nationale en charge du secteur des Combrailles justifie ce choix. "En septembre 2018, il y avait déjà 10 élèves de moins. Il y a donc une baisse de 23 élèves en deux ans. On passe de 93 à 70 écoliers." Si la fermeture est actée, cela fera donc 70 élèves réparties en trois classes. Soit 23 élèves par classe. La situation pourrait être réexaminée à la rentrée, si le nombre d’inscrits est beaucoup plus important que prévu. Des parlementaires (Magner, Pires-Beaune?) pourraient être présents lundi matin à l'école et une délégation de parents d'élèves sera reçue dans l'après-midi à l'Inspection d'Académie. 

Les parents d'élèves sont mobilisés depuis mercredi aux Ancizes-Comps - Aucun(e)
Les parents d'élèves sont mobilisés depuis mercredi aux Ancizes-Comps - Amandine Blanco

Grève des cartables à Malauzat

Même combat à Malauzat, où les parents d'élèves ont organisé ce jeudi matin une "grève des cartables". Pour illustrer leur mécontentement, une trentaine d'enfants a déposé ses cartables en pyramide dans la cours de récréation. Pour Violaine Fournier, l'une des responsables de parents d'élèves, cette fermeture ne se justifie pas. "Depuis l'ouverture d'une 4e classe en 2015, nos effectifs sont stables. Ils n'ont jamais été en dessous de 80. Si on perd une classe, les trois groupes de maternelle se retrouveront à 32 élèves et les CE2, CM1 et CM2 seront entassés dans une même classe à 27 élèves. Ce n'est vraiment pas l'idéal pour préparer nos enfants à l'entrée en 6e. Une mobilisation est prévue ce vendredi à 17 heures à la sortie des classes. Une délégation sera reçue lundi 4 février par Yves Léon, le directeur adjoint du directeur d'académie. Des parents d'élèves seront présents le mercredi 6 février devant l'Inspection d'Académie au moment de l'examen de la carte scolaire en comité technique.  

Mobilisation des parents d'élèves à l'école de Malauzat  - Aucun(e)
Mobilisation des parents d'élèves à l'école de Malauzat - Violaine Fournier

25,5 élèves par classe à Paslières

Autre menace de fermeture de classe à Paslières (fermeture regroupement pédagogique). Un rendez-vous est fixé ce vendredi à 16 heures devant l'école. Une pétition sera disponible dans la matinée à l’école. Elle sera également disponible à la mairie samedi matin. Les parents d'élèves estiment que cette fermeture "compromet les priorités et les choix pédagogiques, à savoir qu’il y aurait 5 classes à double voire triple niveaux, une classe de CP/CE1 surchargée, des décloisonnements compromis et une qualité de surveillance et d’enseignement moindre". Avec une moyenne élevée de 25,5 élèves par classe, les parents d'éleves craignent une dégradation des conditions d’accueil de nos enfants et de la qualité actuelle de l’enseignement.

Même angoisse à Celles-sur-Durolle ou encore à Gelles, où les parents d'élèves pensent bloquer l'école lundi prochain.  La carte scolaire du 1er degré sera entérinée le jeudi 7 février en CDEN.  

Le froid ne freine pas le combat des parents et des élèves aux Ancizes-Comps - Aucun(e)
Le froid ne freine pas le combat des parents et des élèves aux Ancizes-Comps - Amandine Blanco