Éducation

En maternelle, les enseignants sont de plus en plus branchés numérique

Par Marion Bargiacchi, France Bleu Bourgogne lundi 4 juillet 2016 à 17:54

Une imprimante 3D permet de fabriquer des pions uniques dessinés par les tout petits.
Une imprimante 3D permet de fabriquer des pions uniques dessinés par les tout petits. © Radio France - Marion Bargiacchi

Les enseignants de maternelle sont en congrès jusqu'au 5 juillet à Dijon. 1200 professeurs de toute la France se rencontrent pour échanger sur les pratiques pédagogiques. Et sur place, on parle beaucoup de numérique !

Le numérique ce n'est pas seulement des tablettes et des applications. Romain Galissot travaille pour Canopé, un établissement sous-tutelle du Ministère de l'éducation Nationale. Il est médiateur numérique : avec lui, les professeurs peuvent se former pour manier des outils nouveaux dans les salles de cours. Avec une imprimante 3D, il fabrique des pièces de jeu de plateau dessinés par les enfants. Pour lui, ces nouvelles façons d'apprendre et de faire apprendre sont indispensables pour les touts petits :  "Ça ouvre d'autres portes aux enseignants. Le tout n'est pas d'utiliser le numérique pour dire qu'on utilise le numérique. Il faut s'inscrire dans une démarche où il apporte des plus-values, des possibilités nouvelles. Là on est sur l'estime de soi. C'est vrai que pour des élèves, pour des enfants, travailler, avoir en main, voir faire un jeu avec des pions qu'ils ont dessiné eux mêmes, qu'ils ont modélisé ça valorise leur travail, ça leur renvoie une image... "

Les enfants se disent : "Oui, je suis capable même si je n'ai que 4 ou 5 ans, de fabriquer quelque chose et d'avoir une réalisation concrète dans mon travail"
Romain Galissot, médiateur numérique et enseignant en maternelle

Le numérique ne remplacera pas la pâte à modeler

Entre les mains de Romain Galissot, le bonhomme dessiné par un petit garçon devient figurine. Dans la salle, des plastifieuses pour faire des gommettes ou des cartes à jouer personnalisées, des petits robots pour apprendre à se déplacer ou des livres interactifs sur tablettes. Une mine d'or pour les professeurs ! "Avec ces outils là, il a matière à fabriquer son propre matériel pédagogique." précise l'enseignant-médiateur.

Un peu plus loin, devant un stand, Sandrine malaxe de la pâte à modeler verte... Le numérique, elle a essayé, elle valide : "En fait les gamins ont une tablette, avec une application ils scannent un QR Code... ça ressemble à un code barre mais c'est différent. Et ça renvoie vers un lien directement, pas besoin de taper sur le clavier. Ils scannent ça ils y sont directement c'est génial... en plus on peut utiliser des couleurs et leur dire "Scannez le bleu puis le rouge...". Un nouvel outil qui ferait gagner en différenciation et en autonomie d'après Sandrine.

Mais elle prendra tout de même la pâte à modeler qu'elle a dans la main. Le numérique, ça ne remplacera jamais les travaux manuels : "Non c'est une carte en plus, ça ne peut pas être exclusif".

Il existe aussi des livres numériques, sur tablette, comme ceux des éditions Cot Cot Cot. Mais, ils peinent encore à entrer dans les classes. Étonnamment, ce sont les jeunes professeurs qui ont le plus de réticences à utiliser les nouveaux outils numériques.